interpretation de la bible
Page d'accueil | Ovni discussions | Rechercher | Actualité ovni | Vidéo ovni | Observations ovni témoignages | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Editorial

Ovni: Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme, les éléments historiques les plus solides sur le phénomène Ovni et ses grandes implications.














Facebook

Le blog change d'adresse: http://ovni-ufologie.over-blog.org/

liens utiles

Recherche

Compteurs

  • 13259582 visites depuis le 26/12/05
  • 334 billets
  • Pages

    Liens

  • Ufologie.net
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • Ovni investigation
  • dorejc.free.fr
  • anakinovni.ifrance.com
  • adelmon.free.fr
  • Centro Ricerche Leonardo da Vinci (italien
  • ufoinfo
  • Gruppo Accademico Ufologico
  • Le GEIPAN
  • ovni
  • ovni.zeblog.com
  • http://
  • ZeBlog
  • Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Fils RSS

    interpretation de la bible

    Recommander ce site :: ::::Par ovni :: 07/09/2006 à 17:48 :: Général

    Etudes et interpretation de passages de la bible

     

    En regardant des extraits de la bible avec des connaissances ufologiques nous pouvons constater certaines choses pour le moins troublantes. Cela apporte des réponses sur des faits religieux qui nous semblaient irrationnels et incohérents. Cela risque de faire du bruit à l'avenir...

     

    L’étoile reste mystérieuse

     

    Quelle était cette étrange étoile qui a guidé les Rois mages vers le lieu de naissance de Jésus? Depuis des siècles, des astronomes ont tenté des explications: certains évoquent une comète, une supernova ou une conjonction planétaire. Sans pour autant lever le mystère.

     


    Deux ans après le passage de la comète de Halley, en 1301, Giotto la représente au-dessus de cette Nativité
    Dans l’Evangile selon saint Matthieu, nous trouvons la description suivante: «Des Mages venus de l’Orient se présentèrent à Jérusalem et demandèrent: “Où est le roi des Juifs qui vient de naître? Nous avons vu, en effet son astre se lever...” (Mt 2;2-3). Sur ces paroles du roi, ils se mirent en route; et voici que l’astre, qu’ils avaient vu à son lever, les devançait jusqu’à ce qu’il vint s’arrêter au-dessus de l’endroit où était l’enfant» (Mt 2:9).
    Depuis des siècles, cette «étoile des Mages» est un des symboles de Noël. Mais quel est donc l’astre qui a guidé les Rois mages à la crèche? Qu’ont-ils vu, il y a plus de 2000 ans? Le mystère n’est pas éclairci. S’agit-il d’un véritable phénomène astronomique? Mais quel phénomène? Les logiciels astronomiques actuels peuvent-ils nous apporter un éclairage?


    De nombreux astronomes, dont Johannes Kepler (1571-1630), ont tenté une explication, mais aucune ne sera vraiment reconnue comme indiscutable. Un des problèmes rencontrés, et non des moin-dres, est la date exacte de la naissance de Jésus. Les historiens estiment qu’elle se situe entre l’an 7 et l’an 1 avant notre ère.
    Les Mages étaient des spécialistes de l’observation du ciel. Il est donc certain que ce n’est pas n’importe quel phénomène céleste qu’ils ont observé et suivi. L’astre en question pourrait donc être une comète, une supernova ou une conjonction planétaire. Ignorons volontairement l’étoile filante, phénomène trop éphémère et trop courant.


    Une comète?


    Les comètes sont parfois très brillantes et mystérieuses. Souvenez-vous de celle de Hall-Bopp, splendide, au printemps 1997.


    Des astronomes chinois ont observé une comète en l’an 5 puis une autre en l’an 4 avant notre ère. Toutes deux apparaissent comme des candidates possibles. Mais revenons aux écrits de saint Matthieu: «L’astre qu’ils avaient vu les devançait...» Bien sûr, les comètes se déplacent sur le fond du ciel, mais très lentement! Pour qu’une comète devance nos braves Rois mages, il aurait fallu qu’ils marchent très très lentement, du style un pas en avant et dix en arrière!


    De nombreux peintres ont représenté des comètes dans des nativités. Curieusement, une comète avait été visible à l’époque de la peinture de l’œuvre ou juste avant. Ainsi, Giotto, en 1303, peint une nativité avec une comète. Celle de Halley avait été visible en 1301. Puis, Abraham Bloemaert, en 1623, peint une autre nativité et une comète. C’est à nouveau celle de Halley qui avait été visible, en 1607. Récemment, Jacques Rime a peint la comète Hall-Bopp au-dessus de la crèche que l’on trouve dans le livre L’Arche de Noël.


    Les étoiles de Noël et leur longue queue lumineuse représentent des comètes. On retrouve cette «étoile» sur les crèches, sur des vitraux d’église représentant la Nativité. Mais, malgré ces nombreuses représentations à la période de Noël et dans les nativités, il ne semble pas que la comète soit la candidate idéale.


    Une supernova est une étoile massive qui, ayant atteint un stade avancé de son évolution, explose. Elle devient alors 10000 à 100000 fois plus brillante. C’est comme si une nouvelle étoile apparaissait dans le ciel. Certaines supernovae ont été visibles en plein jour. Une supernova peut être observable de quelques jours à quelques mois tout en perdant peu à peu de sa luminosité. C’est un événement rare: on en compte trois par siècle dans une galaxie. De plus, du fait de l’éloignement, elles ne sont pas toutes visibles à l’œil nu.
    Des astronomes chinois ont observé une supernova en mars et avril de l’an 5 avant Jésus-Christ. Elle a été visible environ 70 jours. Un temps qui paraît donc presque suffisant pour guider les Rois mages. Dans la peinture, chez Rubens par exemple, on retrouve aussi la représentation de ce phénomène, par ces astres qui déversent un cône de lumière sur la crèche.


    Mais, une supernova se déplace avec la voûte stellaire, comme une étoile normale. Etait-ce suffisant pour émerveiller les Rois mages? Kepler a été partisan de cette théorie. Mais comment alors expliquer le texte de saint Matthieu, «jusqu’à ce qu’il vint s’arrêter au-dessus de l’endroit où était l’enfant»? Une supernova ne s’arrête pas...

     


    Une conjonction?


    Une conjonction planétaire se produit lorsque deux planètes, du fait de leur mouvement autour du Soleil, nous apparaissent comme très proches voire confondues. Ce phénomène n’est pas très fréquent ou même rare pour certaines planètes. Mais il est prévisible.


    La recherche, sur nos logiciels actuels, des conjonctions entre Jupiter et Vénus de l’an 6 et de l’an 1 avant notre ère, nous apporte des faits très intéressants:


    – En l’an 6 av. J.-C., le 13 février, les planètes Vénus et Jupiter n’étaient séparée que par 0,3°. Un degré (°) représente la largeur occupée dans le ciel par un doigt lorsque vous tendez le bras.
    – En l’an 2 av. J.-C., le 12 août, par 0,07°.
    – En l’an 1 av. J.-C., le 17 juin, par 0,01° et finalement en l’an 0, le 21 août, par 0,09°.
    Ces trois dernières conjonctions semblent très intéressantes. De plus, en l’an 1 av. J.-C., le 26 août, Mars était en conjonction très serrée, 0,07° avec Jupiter.


    N’oublions pas que Vénus et Jupiter sont les planètes les plus brillantes de notre ciel. Les écarts minimes des trois dernières conjonctions les laissaient apparaître dans le ciel comme une seule et même «étoile» très brillante.


    Jupiter bouge lentement sur le fond des étoiles. Ainsi la conjonction de l’an 2 av. J.-C. s’est produite alors que Jupiter se trouvait à l’est, sud-est. Lors de la conjonction de l’an 1 av. J.-C., elle se trouvait à l’ouest, nord-ouest. Ce sont donc les planètes Vénus et Mars qui sont venues rejoindre Jupiter, celle-ci poursuivant son chemin d’est en ouest. Est-ce ce va-et-vient de Vénus que les Rois mages ont suivi? Est-ce la marche de Jupiter qui a amené vers l’ouest les Rois mages venus d’Orient? De plus, le mouvement rétrograde des planètes peut donner l’impression à un observateur terrestre que la planète fait du surplace ou même qu’elle recule dans le ciel.

     

    Le mystère demeure


    On estime que quelque 250 articles scientifiques majeurs ont été consacrés, le siècle passé, à ce phénomène. Et tout cela pour quelques lignes de l’Evangile selon saint Matthieu. Lui seul parle de l’étoile qui guide les Rois mages et sa description de l’événement reste très vague. Bien que manquant de valeur scientifique, elle a un grand mérite: ouvrir la porte du rêve

     

    LES SYMBOLES DANS LA BIBLE L'ÉCHELLE DE JACOB

     

     

    Isaac vient de bénir son fils Jacob au détriment de son aîné Esaü; mais il était déjà aveugle et il ne s'était pas rendu compte tout à fait du subterfuge de substitution opéré par sa femme Rébecca, qui estimait qu'Esaü ne méritait pas de bénédiction. Comme son père l'a déjà fait pour lui, Isaac recommande à Jacob de prendre femme dans le berceau de la famille, en Aram, chez Laban son neveu, et de ne pas épouser une femme de Canaan. Jacob quitte H'ébron, fait un détour par Béér Shewaa', avant de se diriger vers le Nord.

     

    Béér Shewaa' est une place sanctifiée par des autels édifiés par les patriarches. Elle est réputée pour les sept puits creusés par eux, signe de conversion des païens à la foi unitaire. C'est là aussi qu'un pacte de paix et de non-belligérance fut signé entre le grand père Abraham et le roi philistin Abimelekh.

     

    Jacob remonte vers H'aran, le domicile de son cousin Laban. Sur la route, il est poursuivi par son frère Esaü qui ne lui pardonne pas de lui avoir usurpé la bénédiction paternelle. Esaü charge son fils Eliphaz de tuer Jacob. Eliphaz est décontenancé par le sang-froid et le halo de son oncle qui lui offre de plus toutes ses richesses et son bétail. Eliphaz renonce à le tuer.

     

    Jacob poursuit sa route et fait une halte près du mont Moriah, près de l'école qu'il fréquentait, l'académie de Shem et d'Eber. Il rend hommage à l'Eternel d'avoir épargné son père, sur l'autel du sacrifice.

     

    Ce soir-là, le soleil semble décliner plus tôt que prévu, et Jacob prépare une couche avec un oreiller constitué de quatre pierres. A ce jour, Jacob n'avait pas encore d'expérience prophétique majeure, mais de simples rêves prémonitoires. Il n'avait sans doute pas encore réuni en lui les trois qualités nécessaires de sagesse, de force et de richesse intérieure. Il était surtout angoissé par cette poursuite acharnée de son frère jumeau, et son humeur depuis ce temps-là n'était pas particulièrement gaie. Il était aussi préoccupé par ce long voyage devant lui et anxieux de l'incertitude de trouver une compagne. Il se demandait même si un jour il allait revoir la Terre Sainte.

     

    Au début de la nuit, Jacob crut que les pierres conversaient entre elles: quatre oiseaux (des anges?) s'étaient posés sur les pierres de l'oreiller et commençaient à troubler son sommeil. S'étant consacré à l'étude, cela faisait quatorze ans que Jacob ne s'était pas endormi aussi tôt pour une nuit complète; il savourait son sommeil, quand il se mit à rêver.

     

    Il rêva d'une échelle fichée au sol et s'élevant très haut dans le ciel, une échelle large et grande, sur laquelle deux anges montaient et deux autres anges en descendaient. En haut de l'échelle, à peine visibles, il y avait quatre "h'ayot" ou "créatures vivantes" qui regardaient vers le bas. Les anges circulaient médusés, entre Jacob et les "h'ayot". Une lumière extraordinaire, rayonnant des "h'ayot", mais aussi de Jacob, illuminait le monde. Les anges psalmodiaient "ô Lumière d'En-haut! ô Lumière d'En-Bas!". Jaloux, certains anges voulaient tuer Jacob, l'accusant de vouloir déserter la Terre Sainte. Mais le chef de l'armée céleste leur intima l'ordre d'y renoncer, car telle n'était pas leur mission. Il leur expliqua que toute la Terre Sainte avait été roulée dans la pierre-oreiller de Jacob, les quatre pierres s'étant fondues en une seule. Cela signifiait que Jacob reviendrait en Terre Sainte et y serait enterré parmi les siens.

     

    Moïse et les Hébreux guidés par un ovni?


    Moïse reçoit de Dieu les tables de la loi

     

    Michel Girard a longtemps travaillé sur la Bible notamment. J'ai sous les yeux un article. Voici quelques passages.

    A leur départ d'Egypte, les Hébreux furent manifestement guidés jour et nuit par un engin aérien cylindrique que nous avons appelé de nos jours "cigare", à cause de sa forme. En témoignage cette citation qui illustre parfaitement bien comment Yahvé, à bord de son ovni, guidait le peuple hébreu dans le désert :


    "Le jour où le tabernacle fut dressé, la nuée couvrit le tabernacle, la tente d'assignation ; et, depuis le soir jusqu'au matin, elle eut sur le tabernacle l'apparence d'un feu.
    Il en fut continuellement ainsi : la nuée couvrait le tabernacle, et elle avait de nuit l'apparence d'un feu. Quand la nuée s'élevait de dessus la tente, les enfants d'Israël partaient ; et les enfants d'Israël campaient dans le lieu où s'arrêtait la nuée. Les enfants d'Israël partaient sur l'ordre de l'Eternel, et ils campaient sur l'ordre de l'Eternel ; ils campaient aussi longtemps que la nuée restait sur le tabernacle. Quand la nuée restait sur le tabernacle, les enfants d'Israël obéissaient au commandement de l'Eternel, et ne partaient point. Quand la nuée restait peu de jours sur le tabernacle, ils campaient sur l'ordre de l'Eternel, et ils partaient sur l'ordre de l'Eternel. Si la nuée s'arrêtait du soir au matin, et s'élevait le matin, ils partaient. Si la nuée s'élevait après un jour et une nuit, ils partaient. Si la nuée s'arrêtaient sur le tabernacle deux jours, ou un mois, ou une année, les enfants d'Israël restaient campés, et ne partaient point ; et quand elle s'élevait, ils partaient.
    "
    (Nombres 9 : 16-22)

    Ainsi est-il encore écrit dans la Bible :

    "L'Eternel allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour les guider dans leur chemin, et la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer, afin qu'ils marchasses jour et nuit. La colonne de nuée ne se retirait point de devant le peuple pendant le jour, ni la colonne de feu pendant la nuit." (Exode 13 : 21,22)

    Atterrissage au Mont Sinaï


    Il est écrit dans la Bible que le troisième mois après leur sortie d'Egypte, les enfants d'Israël arrivèrent au désert du Sinaï.


    "L'Eternel dit à Moïse : voici, je viendrai vers toi dans une épaisse Nuée, afin que le peuple entende, quand je parlerai, et qu'il ait toujours confiance en toi... Qu'il soit prêt pour le troisième jour, car l'Eternel descendra aux yeux de tout le peuple sur la montagne de Sinaï." (Exode 19 : 9)

     

    Des nuées et des dieux …dans la bible!

    Note de Joseph Glapa :voici la traduction d’un texte de Filer’sFiles-n°37- du 10 septembre 2003. Merci à George Filer.

    DIX COMMANDEMENTS - je  suggère que les OVNIs aient joué un rôle important dans l'histoire du monde.

     

    Le révérent Barry Downing , dans son livre "la Bible et les Soucoupes volantes" déclare que les messagers sont ici et que les Piliers de Feu et de Nuage sont les descrïptions antiques d'OVNIs. Lui et d'autres experts estiment que quand les Ecritures saintes hébraïques sont traduites correctement, elles décrivent le cylindre ou la soucoupe surmontée d'un dôme qui porte les messagers de Dieu, des anges, ou le Seigneur....

     

    Le mot le plus souvent utilisé dans l'Ancien Testament pour le nuage est 'anan', un mot qui décrit tout autre chose  que des mouches ou des oiseaux et des insectes. Les nuages ou 'anan' sont décrits comme  normalement associés aux nuages duveteux volant vers l'observateur et atterrissant,et émettant des lumières la nuit et transportant des passagers.

     

    Le révérend Downing affirme que "Pendant leur  fuite de l'Egypte les Hébreux furent gardés par une colonne de nuage dans la journée et une colonne de feu la nuit. ' (L'Exode 14:24), Parfois la colonne de nuage est mentionnée comme "le Seigneur" (l'Exode 13:21; 14:24).les autres  références semblent etre "l'ange de Dieu(Exodus 14:20),ou "la Gloire et la Lumière du Seigneur apparaissant dans la nuée" (Exodus 16:10),ou "je viens chez vous dans un nuage épais" (Exodus 19:9) ou "le Mont Sinaï fut enveloppé de fumée parce que le Seigneur y descendit dans une boule de feu "( Exodus 19:18 ).

     

    L'image tirée du film Rencontres du 3e type " de S. Spielberg peut trés bien illustrer cette scène

     

    Evidemment,comme les nuages réels ne peuvent pas transporter de passagers,nous pouvons en déduire que la Bible se réfère à des engins volants qui restent en vol stationnaire au-dessus d'un lieu pendant des mois?Les descrïptions parlent souvent d'apparitions dans un nuage.Le Seigneur tout puissant rencontra Moïse au sommet du mont Sinaî et donna aux Chrétiens et aux Juifs les Lois de Dieu appelées les Dix Commandements...."  


    Textes de l'Exode


    Ex13.21 Le SEIGNEUR lui-même marchait à leur tête: colonne de nuée le jour, pour leur ouvrir la route colonne de feu la nuit, pour les éclairer; ils pouvaient ainsi marcher jour et nuit.


    Moïse est entrain de quitter l'égypte avec le peuple Hébreux et il est accompagné d'une colonne de nuée éclairée la nuit.Cela ne vous dit rien ?


    Ex13.22 Le jour, la colonne de nuée ne quittait pas la tête du peuple; ni, la nuit, la colonne de feu.


    Ex14.19 L'ange de Dieu qui marchait en avant du camp d'Israël partit et passa sur leurs arrières. La colonne de nuée partit de devant eux et se tint sur leurs arrières.


    Ex14.20 Elle s'inséra entre le camp des Egyptiens et le camp d'Israël. Il y eut la nuée, mais aussi les ténèbres; alors elle éclaira la nuit. Et l'on ne s'approcha pas l'un de l'autre de toute la nuit.


    Le peuple hébreux est protégé par la colonne de nuée qui s'insère entre le camp d'israël et les Egyptiens.


    Ex14.21 Moïse étendit la main sur la mer. Le SEIGNEUR refoula la mer toute la nuit par un vent d'est puissant et il mit la mer à sec. Les eaux se fendirent


    Moïse n'a t'il pas été aidé dans cette opération d'envergure par la puissance extérieure dont nous venons de parler ?


    Ex14.22 et les fils d'Israël pénétrèrent au milieu de la mer à pied sec, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.


    Ex14.23 Les Egyptiens les poursuivirent et pénétrèrent derrière eux tous les chevaux du Pharaon, ses chars et ses cavaliers jusqu'au milieu de la mer.


    Ex14.24 Or, au cours de la veille du matin, depuis la colonne de feu et de nuée, le SEIGNEUR observa le camp des Egyptiens et il mit le désordre dans le camp des Egyptiens.


    Intervention directe de la colonne de nuée dans le camp des Egyptiens !


    Ex14.25 Il bloqua les roues de leurs chars et en rendit la conduite pénible. L'Egypte dit: «Fuyons loin d'Israël, car c'est le SEIGNEUR qui combat pour eux contre l'Egypte»!


    Bloquer les roues des chars à distance ! avec quels moyens techniques ?


    Ex14.26 Le SEIGNEUR dit à Moïse: «Etends la main sur la mer: que les eaux reviennent sur l'Egypte, sur ses chars et ses cavaliers»!


    Ex14.27 Moïse étendit la main sur la mer. A l'approche du matin, la mer revint à sa place habituelle, tandis que les Egyptiens fuyaient à sa rencontre. Et le SEIGNEUR se débarrassa des Egyptiens au milieu de la mer.


    Ex14.28 Les eaux revinrent et recouvrirent les chars et les cavaliers; de toutes les forces du Pharaon qui avaient pénétré dans la mer derrière Israël, il ne resta personne.


    Ex14.29 Mais les fils d'Israël avaient marché à pied sec au milieu de la mer, les eaux formant une muraille à leur droite et à leur gauche.


    Ex14.30 Le SEIGNEUR, en ce jour-là, sauva Israël de la main de l'Egypte et Israël vit l'Egypte morte sur le rivage de la mer.


    Ex14.31 Israël vit avec quelle main puissante le SEIGNEUR avait agi contre l'Egypte. Le peuple craignit le SEIGNEUR, il mit sa foi dans le SEIGNEUR et en Moïse son serviteur.


    Ex16.10 Et comme Aaron parlait à toute la communauté des fils d'Israël, ils se tournèrent vers le désert: alors, la gloire du SEIGNEUR apparut dans la nuée.


    La gloire du Seigneur : est-ce une grande clarté, une vive lumière localisée dans la nuée ?


    Ex19.17 Moïse fit sortir le peuple à la rencontre de Dieu hors du camp, et ils se tinrent tout en bas de la montagne


    Ex19.18 Le mont Sinaï n'était que fumée, parce que le SEIGNEUR y était descendu dans le feu; sa fumée monta, comme la fumée d'une fournaise, et toute la montagne trembla violemment.


    Ex19.19 La voix du cor s'amplifia: Moïse parlait et Dieu lui répondait par la voix du tonnerre.
    La voix est forte et amplifiée !


    Ex23.20 «Je vais envoyer un ange devant toi pour te garder en chemin et te faire entrer dans le lieu que j'ai préparé.


    Ex23.21 Prends garde à lui et entends sa voix, ne le contrarie pas, il ne supporterait pas votre révolte, car mon nom est en lui.


    Ex23.22 Si tu entends sa voix et fais tout ce que je dis, je serai l'ennemi de tes ennemis et l'adversaire de tes adversaires.


    Ex23.23 Quand mon ange aura marché devant toi, qu'il t'aura fait entrer chez l'Amorite, le Hittite, le Perizzite et le Cananéen, chez le Hivvite et le Jébusite, et que je les aurai anéantis,
    Plan de "Dieu" pour anéantir certaines populations !


    Ex32.34 Et maintenant, va! Conduis le peuple où je t'ai dit, et c'est mon ange qui marchera devant toi. Mais le jour où, moi, j'interviendrai, je les punirai pour leur péché».


    Ex32.35 Et le SEIGNEUR frappa le peuple pour avoir fabriqué le veau, celui qu'Aaron avait fait.


    "Dieu" frappe le peuple qui ne lui est pas soumis. De quelle manière ?


    Ex33.1 Le SEIGNEUR adressa la parole à Moïse: «Quitte ce lieu, toi et le peuple que tu as fait monter du pays d'Egypte, et monte vers la terre que j'ai promise par serment à Abraham, à Isaac et à Jacob en leur disant: "C'est à ta descendance que je la donne".


    Ex33.2 J'enverrai devant toi un ange et je chasserai le Cananéen, l'Amorite et le Hittite, le Perizzite, le Hivvite et le Jébusite.


    Ici c'est un ange qui chasse des populations avant que Moïse arrive. De quelle manière ?


    Textes des  Nombres

     

    Nb9.15 Le jour où l'on dressa la demeure, la nuée couvrit la demeure, c'est-à-dire la tente de la charte. Le soir, elle était sur la demeure avec l'apparence d'un feu, et ainsi jusqu'au matin.


    La nuée se place au-dessus de la demeure sans bouger et avec l'apparence d'un feu.
    Quel engin lumineux peut rester sans bouger au-dessus d'un lieu ?


    Nb9.16 Ainsi en était-il constamment; la nuée couvrait la demeure et, pendant la nuit, elle avait l'apparence d'un feu.


    Nb9.17 Chaque fois que la nuée s'élevait au-dessus de la tente, aussitôt les fils d'Israël partaient; et à l'endroit où la nuée se posait, c'est là que les fils d'Israël campaient.


    Les fils d'Israël suivent cette nuée !


    Nb9.18 Sur l'ordre du SEIGNEUR, les fils d'Israël partaient; sur l'ordre du SEIGNEUR, ils campaient. Aussi longtemps que la nuée demeurait sur la demeure, ils campaient.


    Nb9.19 Lorsque la nuée restait longuement sur la demeure, les fils d'Israël assuraient le service du SEIGNEUR et ne partaient pas.


    Nb9.20 Parfois, la nuée ne restait que peu de jours sur la demeure. Sur l'ordre du SEIGNEUR, ils campaient; sur l'ordre du SEIGNEUR, ils partaient.


    Nb9.21 D'autres fois, la nuée ne restait que du soir au matin; quand elle s'élevait le matin, ils partaient. Ou encore, elle restait un jour et une nuit; quand elle s'élevait, ils partaient.


    Nb9.22 Tant que la nuée s'attardait sur la demeure, que ce fût 2 jours, un mois ou plus longtemps, les fils d'Israël campaient et ne partaient pas; quand elle s'élevait, ils partaient.


    Nb9.23 Sur l'ordre du SEIGNEUR, ils campaient; sur l'ordre du SEIGNEUR, ils partaient. Ils assuraient le service du SEIGNEUR conformément aux instructions que le SEIGNEUR avait données par l'intermédiaire de Moïse.


    Nb12.5 Le SEIGNEUR descendit dans une colonne de nuée et se tint à l'entrée de la tente; il appela Aaron et Miryam et tous 2 s'avancèrent.


    Prise de contact avec personnes après avoir quitté la nuée ?


    Nb12.6 Il dit: «Ecoutez donc mes paroles: S'il y a parmi vous un prophète, c'est par une vision que moi, le SEIGNEUR, je me fais connaître à lui, c'est dans un songe que je lui parle.


    Nb12.7 Il n'en va pas de même pour mon serviteur Moïse, lui qui est mon homme de confiance pour toute ma maison:


    Nb12.8 je lui parle de vive voix en me faisant voir et non en langage caché; il voit la forme du SEIGNEUR. Comment donc osez-vous critiquer mon serviteur Moïse»?


    Nb12.9 Le SEIGNEUR s'enflamma de colère contre eux et s'en alla.


    Nb12.10 La nuée se retira de dessus la tente et voilà que Miryam avait la lèpre: elle était blanche comme la neige. Aaron se tourna vers elle et vit qu'elle avait la lèpre.


    Miryam semble avoir attrapé la lèpre après le retrait de la nuée; la nuée n'aurait-elle pas eu une action nocive sur la peau de Miryam ?


    Ex16.11 Le SEIGNEUR adressa la parole à Moïse:


    Ex16.12 «J'ai entendu les murmures des fils d'Israël. Parle-leur ainsi: Au crépuscule, vous mangerez de la viande; le matin, vous vous rassasierez de pain et vous connaîtrez que c'est moi le SEIGNEUR, votre Dieu».


    Ex16.13 Le soir même, les cailles montèrent et elles recouvrirent le camp; et le matin, une couche de rosée entourait le camp.


    Ex16.14 La couche de rosée se leva; alors, sur la surface du désert, il y avait quelque chose de fin, de crissant, quelque chose de fin tel du givre, sur la terre.


    Ex16.15 Les fils d'Israël regardèrent et se dirent l'un à l'autre: «Mân hou»? («Qu'est-ce que c'est»?) car ils ne savaient pas ce que c'était. Moïse leur dit: «C'est le pain que le SEIGNEUR vous donne à manger.
    Une denrée alimentaire qui apparait subitement dans le désert !


    Ex16.16 Voici ce que le SEIGNEUR a ordonné: Recueillez-en autant que chacun peut manger. Vous en prendrez un omer par tête, d'après le nombre de vos gens, chacun pour ceux de sa tente».


    Ex16.17 Les fils d'Israël firent ainsi; ils en recueillirent, qui plus, qui moins.


    Ex16.18 Ils mesurèrent à l'omer: rien de trop à qui avait plus et qui avait moins n'avait pas trop peu. Chacun avait recueilli autant qu'il pouvait en manger.


    Ex16.19 Moïse leur dit: «Que personne n'en garde jusqu'au matin»!


    Ex16.20 Certains n'écoutèrent pas Moïse et en gardèrent jusqu'au matin; mais cela fut infesté de vers et devint puant. Alors Moïse s'irrita contre eux.


    Cette denrée ne se conserve pas longtemps ! Ce n'est pas de toute evidence du pain mais peu etre un aliment extraterrestres offert pour la survie de ce peuple qui n'avait rien à manger dans le desert


    Ex16.21 Ils en recueillaient matin après matin, autant que chacun pouvait en manger. Quand le soleil chauffait, cela fondait.


    Ex16.22 Le 6ème jour, ils recueillirent le double de pain, 2 omers pour chacun. Tous les responsables de la communauté vinrent l'annoncer à Moïse.


    Ex16.23 Il leur dit: «C'est là ce que le SEIGNEUR avait dit: Demain, c'est sabbat, jour de repos consacré au SEIGNEUR. Cuisez ce qui est à cuire, faites bouillir ce qui est à bouillir. Ce qui est en trop déposez-le en réserve jusqu'au matin».


    Ex16.24 Ils le déposèrent jusqu'au matin, comme l'avait ordonné Moïse. Il n'y eut ni puanteur, ni vermine.


    Ex16.25 Moïse dit: «Mangez-le aujourd'hui. Aujourd'hui, c'est le sabbat du SEIGNEUR. Aujourd'hui, vous n'en trouverez pas dehors

    .
    Ex16.26 Vous en recueillerez pendant 6 jours, mais le 7ème jour, c'est le sabbat: il n'y en aura pas».


    Ex16.27 Or le 7ème jour, il y eut dans le peuple des gens qui sortirent pour en recueillir et ils ne trouvèrent rien.
    Cette denrée n'apparait pas par hasard, mais est déposée volontairement jour après jour !


    Ex16.28 Le SEIGNEUR dit à Moïse: «Jusques à quand refuserez-vous de garder mes commandements et mes lois?


    Ex16.29 Considérez que, si le SEIGNEUR vous a donné le sabbat, il vous donne aussi, le 6ème jour, le pain de 2 jours. Demeurez chacun à votre place. Que personne ne sorte de chez soi le 7ème jour».


    Ex16.30 Le peuple se reposa donc le 7ème jour.


    Ex16.31 La maison d'Israël donna à cela le nom de manne. C'était comme de la graine de coriandre, c'était blanc, avec un goût de beignets au miel. Une graine qui est inconnue par les hebreux !


    Ex16.32 Moïse dit: «Voici ce que le SEIGNEUR a ordonné: qu'on en remplisse un omer en réserve pour vos descendants, afin qu'ils voient le pain dont je vous ai nourris au désert, en vous faisant sortir du pays d'Egypte».


    Ex16.33 Moïse dit à Aaron: «Prends un vase, mets-y un plein omer de manne et dépose-le devant le SEIGNEUR, en réserve pour vos descendants».


    Ex16.34 Comme le SEIGNEUR l'avait ordonné à Moïse, Aaron le déposa devant la charte en réserve.


    Ex16.35 Les fils d'Israël mangèrent de la manne pendant 40 ans jusqu'à leur arrivée en pays habité; c'est de la manne qu'ils mangèrent jusqu'à leur arrivée aux confins du pays de Canaan.


    Le temps de 40 ans est en général symbolique dans la bible et signifie une longue durée.
    Cette manne a donc été fournie pendant un temps très long.


    Ex16.36 L'omer est un dixième d'épha.


    Ex17.1 Toute la communauté des fils d'Israël partit du désert de Sîn, poursuivant ses étapes sur ordre du SEIGNEUR. Ils campèrent à Refidim mais il n'y avait pas d'eau à boire pour le peuple.


    Ex17.2 Le peuple querella Moïse: «Donnez-nous de l'eau à boire», dirent-ils. Moïse leur dit: «Pourquoi me querellez-vous? Pourquoi mettez-vous le SEIGNEUR à l'épreuve»?


    Ex17.3 Là-bas, le peuple eut soif; le peuple murmura contre Moïse: «Pourquoi donc, dit-il, nous as-tu fait monter d'Egypte? Pour me laisser mourir de soif, moi, mes fils et mes troupeaux»?


    Ex17.4 Moïse cria au SEIGNEUR: «Que dois-je faire pour ce peuple? Encore un peu, ils vont me lapider».


    Ex17.5 Le SEIGNEUR dit à Moïse: «Passe devant le peuple, prends avec toi quelques anciens d'Israël; le bâton dont tu as frappé le Fleuve, prends-le en main et va.


    Ex17.6 Je vais me tenir devant toi, là, sur le rocher en Horeb. Tu frapperas le rocher, il en sortira de l'eau et le peuple boira». Moïse fit ainsi, aux yeux des anciens d'Israël.


    Le "Seigneur" conseille Moïse pour trouver rapidement de l'eau et l'aide dans sa démarche !
    Comment l'eau a t'elle été trouvée si facilement ?


    Ex19.16 Or, le 3ème jour, quand vint le matin, il y eut des voix, des éclairs, une nuée pesant sur la montagne et la voix d'un cor très puissant; dans le camp, tout le peuple trembla.


    Une nuée, un bruit très puissant, des lumières : quel genre d'engin est capable de produire ces phénomènes aujourd'hui ?( des disques volants?)

     

    L'ascension de Jésus

     


    Représentation chrétienne de l'ascension de Jésus


    Les actes des Apôtres


    Ac1.8 mais vous allez recevoir une puissance, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre».


    Ac1.9 A ces mots, sous leurs yeux, il s'éleva et une nuée vint le soustraire à leurs regards.


    Une nuée ou un engin volant? il faut savoir que dans certains cas d'enlevement, les victimes sont soulevées du sol et transportées dans un engin soit par un rayon soit par une colonne de lumiere émise par la partie inferieure du vaisseaux (A noté que l'on retrouve un fait du meme genre dans le coran avec l'échelle de lumiere de mohamed)

     

    Peut-on imaginer une scène de ce genre? Cela semble probable

    Etonnant n'est ce pas ?

     

    Ac1.10 Comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s'en allait, voici que deux hommes en vêtements blancs se trouvèrent à leur côté .

     

    Deux hommes en vêtements blancs, ce qui ne semble pas habituel.


    Ac1.11 et leur dirent: «Gens de Galilée, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel? Ce Jésus qui vous a été enlevé pour le ciel viendra de la même manière que vous l'avez vu s'en aller vers le ciel».


    Ces hommes ont l'air d'être parfaitement au courant du devenir de Jésus. Seraient-ils des occupants de

    l'engin?

     

    Les Auréoles des Anges

     

    Une hypothése:

    Ces auréoles sont peut être la représentation du halo lumineux qui entoure les ovnis.

     

    La catastrophe de Sodome et Gomorrhe...

     

     

    Dans son ouvrage Présence des extra-terrestres (Laffont, 1968), l'écrivain allemand Erich von Däniken s'interroge, lui aussi, sur la nature exacte du récit biblique et aboutit à la conclusion que la Bible est, en fait, l'histoire à peine déformée de faits réels.

     

    Parmi bien d'autres exemples, il cite le récit de Sodome et de Gomorrhe. «Pour qui veut bien y associer son expérience d'homme du XXe siècle, explique-t-il, ce récit ne laisse guère subsister de doute sur la nature de la catastrophe».

     

    Deux anges arrivent à Sodome, un soir, alors que Loth est assis aux portes de la ville. De toute évidence, Loth attendait ces «anges» qui d'ail­leurs se révèlent bientôt être des hommes. Loth, en effet, les reconnaît et les invite à passer la nuit dans sa maison. Les débauchés de la ville, raconte la Bible, souhaitent alors «faire connaissance» avec les étrangers et menacent d'employer la force si Loth refuse de souscrire à leur désir. Les étrangers, d'un simple geste, les aveuglent et les clouent sur place Un rayon paralisant?.

     

     

    Le calme rétabli, ils engagent Loth (Livre 1,19,2 à 14) à quitter la ville au plus vite avec sa femme, ses filles et ses gendres. La ville, lui apprennent-ils, va être détruite incessamment. Loth en informe ses gendres mais ceux-ci croient à une mauvaise plaisanterie de leur beau-père et refusent de partir.


    ...est-elle due à une explosion nucléaire?

     

     

    Au lever du jour, les anges pressèrent Loth en lui disant: «Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui sont chez toi, afin de ne pas périr dans le châtiment de la ville.» Comme il tardait, les anges le saisirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, parce que le Seigneur voulait les épargner, et l'entraînèrent hors de la ville. Lorsqu'ils les eurent fait sortir, l'un des anges dit: «Sauve-toi si tu veux garder la vie. Ne regarde pas en arrière, ne t'arrête nulle part dans la plaine; fuis vers la montagne, sinon tu périras... Hâte-toi de t'y réfugier, car je ne puis rien faire avant que tu n'y sois arrivé.»


    L'auteur trouve dans le texte biblique de nombreux détails qui incitent à penser que Sodome et Gomorrhe ont été anéantis par une explosion atomique: la manière dont les deux «anges» pressent Loth et sa famille de quitter immédiatement les lieux, de se réfugier dans la montagne et, surtout, de ne pas se retourner.
    Mais c'est principalement la fin du récit de Moïse qui semble être, aux yeux de l'auteur, une «preuve décisive» de ce qu'il avance. «Abraham s'était levé de bon matin et se rendit à l'endroit où il s'était tenu en présence du Seigneur. Tournant les yeux du côté de Sodome et de Gomorrhe et sur toute l'étendue de la plaine il vit monter de la terre une fumée semblable à la fumée d'une fournaise.»
    Cette fumée, laisse entendre Däniken, n'est rien d'autre que le fameux «champignon atomique qui s'éleva à la fin de la guerre, au-dessus d'Hiroshima et de Nagasaki».

     

     Livre de Dzan


    Le " Livre de Dzyan " est une chronique de l'Inde Ancienne contenant des récits surprenants. C'est une compilation de légendes passées à travers les âges, bien avant que les hommes ne découvre l'écriture et recueillies par d'anciens érudits. Ils parlent d'un petit groupe d'êtres qui vinrent sur la Terre il y a des milliers d'années dans un vaisseau de métal qui fit d'abord plusieurs fois le tour de la Terre avant d'atterrir. Ces êtres vivaient entre eux et étaient repérés par les humains parmi lesquels ils s'étaient établis. Des différences surgirent entre eux et ils se divisèrent ; plusieurs hommes et femmes et quelques enfants s'établirent ailleur sur la terre, où ils furent consacrés comme souverains par les populations effrayées. Cela semble être le récit d'une tentative d'établir une colonie extra-terrestres sur la terre:

     

    " [...] La séparation n'apporta la paix à ces peuples et finallement leur colère atteignit un point tel que le souverain de la cité originale prit avec lui un petit nombre de guerriers et qu'ils s'envolèrent dans les airs dans un grand vaisseau de métal brillant. Lorsqu'ils furent a de nombreuses lieues de la ville de leurs ennemis, ils lancèrent une grande lance brillante accompagnée d'un rayon lumineux. Elle jaillit dans la cité de leurs ennemis avec une grande boule de flamme qui s'éleva dans les cieux au moins jusqu'aux étoiles. Tous les habitants de la ville furent horriblement brûlés et même ceux qui n'étaient pas dans la ville - mais dans les environs furent également brûlés. Ceux qui regardèrent la lance et la boule de feux restèrent aveugles pour très longtemps. Ceux qui rentrèrent dans la ville à pied devinrent malades et moururent. Même la poussière de la ville était empoisonnée ainsi que la rivière qui la traversait. Les hommes n'osèrent pas s'approcher de la ville, et petit à petit, celle-ci tomba en poussières et fut oubliée par les hommes. Quand le chef vit ce qu'il avait fait à son propre peuple, il se retira dans son palais et refusa de voir qui que ce soit. Il recueillit ensuite autour de lui ceux de ses guerriers qui restaient ainsi que leurs femmes et leurs enfants et ils entrèrent tous dans les vaisseaux qui s'élevèrent un par un dans le ciel et s'envolèrent. Ils ne revinrent plus jamais [...] ".

    Gédéon

    Textes des Juges

     

    Jg2.1 L'ange du SEIGNEUR monta de Guilgal à Bokim et dit: «Je vous ai fait monter d'Egypte et je vous ai fait entrer dans le pays que j'avais promis par serment à vos pères. J'avais dit: "Jamais je ne romprai mon alliance avec vous,

     

    Jg2.2 et vous, vous ne conclurez pas d'alliance avec les habitants de ce pays; vous renverserez leurs autels". Mais vous n'avez pas écouté ma voix. Qu'avez-vous fait là!

     

    Jg2.3 Alors je dis: "Je ne les chasserai pas devant vous; ils seront pour vous un traquenard et leurs dieux seront pour vous un piège"».

     

    Jg2.4 Or, dès que l'ange du SEIGNEUR eut adressé ces paroles à tous les fils d'Israël, le peuple poussa des cris et ils pleurèrent.

     

    Jg6.11 L'ange du SEIGNEUR vint s'asseoir sous le térébinthe d'Ofra qui appartenait à Yoash, du clan d'Avièzer. Gédéon, son fils, était en train de battre le blé dans le pressoir pour le soustraire à Madiân.

     

    Jg6.12 L'ange du SEIGNEUR lui apparut et lui dit: «Le SEIGNEUR est avec toi, vaillant guerrier»!

     

    Jg6.13 Gédéon lui dit: «Pardon, mon seigneur! Si le SEIGNEUR est avec nous, pourquoi tout cela nous est-il arrivé? Où sont donc toutes les merveilles que nous racontaient nos pères en concluant: "N'est-il pas vrai que le SEIGNEUR nous a fait monter d'Egypte"? Or maintenant, le SEIGNEUR nous a délaissés en nous livrant à Madiân».

     

    Jg6.14 Le SEIGNEUR se tourna vers lui et dit: «Va avec cette force que tu as et sauve Israël de Madiân. Oui, c'est moi qui t'envoie»!

     

    Jg6.15 Mais Gédéon lui dit: «Pardon, mon seigneur, comment sauverai-je Israël? Mon clan est le plus faible en Manassé, et moi, je suis le plus jeune dans la maison de mon père»!

     

    Jg6.16 Le SEIGNEUR lui répondit: «Je serai avec toi, et ainsi tu battras les Madianites tous ensemble».

    L'ange va prêter main forte à Gédéon pour battre les Madianites !

     

    Jg6.17 Gédéon lui dit: «Si vraiment j'ai trouvé grâce à tes yeux, manifeste-moi par un signe que c'est toi qui me parles.

     

    Jg6.18 Je t'en prie, ne t'éloigne pas d'ici jusqu'à ce que je revienne vers toi, le temps d'apporter mon offrande et de la déposer devant toi». Le SEIGNEUR dit: «Je resterai jusqu'à ton retour».

     

    Jg6.19 Gédéon vint préparer un chevreau et, avec un épha de farine il fit des pains sans levain. Il mit la viande dans un panier et le jus dans un pot, puis il apporta le tout sous le térébinthe et le lui présenta.

     

    Jg6.20 L'ange de Dieu lui dit: «Prends la viande et les pains sans levain, pose-les sur cette roche et répands le jus»! Ainsi fit Gédéon.

     

    Jg6.21 L'ange du SEIGNEUR étendit l'extrémité du bâton qu'il avait à la main et toucha la viande et les pains sans levain. Le feu jaillit du rocher et consuma la viande et les pains sans levain. Puis l'ange du SEIGNEUR disparut à ses yeux.

     

    Un bâton qui produit du feu, étonnant ?

     

    Jg6.22 Alors Gédéon vit que c'était l'ange du SEIGNEUR, et il dit: «Ah! Seigneur DIEU, j'ai donc vu l'ange du SEIGNEUR face à face»!

     

    St Philippe

    Textes des actes des Apôtres

    Ac8.26 L'ange du Seigneur s'adressa à Philippe: "Tu vas aller vers le Midi, lui dit-il, sur la route qui descend de Jérusalem à Gaza; elle est déserte".

    Ac8.27 Et Philippe partit sans tarder. Or un eunuque éthiopien, haut fonctionnaire de Candace, la reine d'Ethiopie et administrateur général de son trésor, qui était allé à Jérusalem en pèlerinage,

    Ac8.28 retournait chez lui; assis dans son char, il lisait le prophète Esaïe.

    Ac8.29 L'Esprit dit à Philippe: "Avance et rejoins ce char".

    Ac8.30 Philippe y courut, entendit l'eunuque qui lisait le prophète Esaïe et lui dit: "Comprends-tu vraiment ce que tu lis?

    Ac8.31 Et comment le pourrais-je, répondit-il, si je n'ai pas de guide"? Et il invita Philippe à monter s'asseoir près de lui.

    Ac8.32 Et voici le passage de l'Ecriture qu'il lisait: Comme une brebis que l'on conduit pour l'égorger, comme un agneau muet devant celui qui le tond, c'est ainsi qu'il n'ouvre pas la bouche.

    Ac8.33 Dans son abaissement il a été privé de son droit. Sa génération, qui la racontera? Car elle est enlevée de la terre, sa vie.

    Ac8.34 S'adressant à Philippe, l'eunuque lui dit: "Je t'en prie, de qui le prophète parle-t-il ainsi? De lui-même ou de quelqu'un d'autre"?

    Ac8.35 Philippe ouvrit alors la bouche, et, partant de ce texte, il lui annonça la Bonne Nouvelle de Jésus.
    Ac8.36 Poursuivant leur chemin, ils tombèrent sur un point d'eau et l'eunuque dit: "Voici de l'eau. Qu'est-ce qui empêche que je reçoive le baptême"?

    Ac8.38 Il donna l'ordre d'arrêter son char; tous les 2 descendirent dans l'eau, Philippe et l'eunuque, et Philippe le baptisa.

    Ac8.39 Quand ils furent sortis de l'eau, l'Esprit du Seigneur emporta Philippe, et l'eunuque ne le vit plus, mais il poursuivit son chemin dans la joie.

    L'esprit du Seigneur : n'est-ce pas l'ange du Seigneur qui a demandé à Philippe d'aller vers le midi au début du texte ?

    La suite ici

    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://benzemas.zeblog.com/trackback.php?e_id=77770
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :