Les Fusées et Missiles
Page d'accueil | Ovni discussions | Rechercher | Actualité ovni | Vidéo ovni | Observations ovni témoignages | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Juillet 2010 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Editorial

Ovni: Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme, les éléments historiques les plus solides sur le phénomène Ovni et ses grandes implications.














Facebook

Le blog change d'adresse: http://ovni-ufologie.over-blog.org/

liens utiles

Recherche

Compteurs

  • 12613840 visites depuis le 26/12/05
  • 334 billets
  • Pages

    Liens

  • Ufologie.net
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • Ovni investigation
  • dorejc.free.fr
  • anakinovni.ifrance.com
  • adelmon.free.fr
  • Centro Ricerche Leonardo da Vinci (italien
  • ufoinfo
  • Gruppo Accademico Ufologico
  • Le GEIPAN
  • ovni
  • ovni.zeblog.com
  • http://
  • ZeBlog
  • Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Fils RSS

    Les Fusées et Missiles

    Recommander ce site :: ::::Par ovni :: 14/07/2010 à 22:59 :: Général
    Les Fusées et Missiles



    Un missile est un projectile autopropulsé et guidé, constitué de :

        * un propulseur : moteur fusée, réacteur (généralement statoréacteur), voire les deux (une fusée donnant l'impulsion de départ, avant d'être relayée par un statoréacteur) ;

        * un système de guidage, qu'il soit externe (téléguidage) ou indépendant (autoguidage) ;

        * une charge utile, qui peut être une charge militaire (explosive, incendiaire, chimique, biologique, etc), un système électronique (drone de reconnaissance, missile scientifique ou expérimental) voire un simple poids pour équilibrer l'engin (missile cible) ou une masse inerte (missile de propagande transportant des tracts).

    Dans son acception initiale le terme de missile désignait un projectile, quel qu'il soit. Ce sens est aujourd'hui obsolète mais peut encore se trouver dans des ouvrages datant d'entre les deux guerres mondiales. La règle généralement utilisée de nos jours veut que :

        * les engins possédant un guidage soient nommés missiles, quel que soit le système de propulsion ;
        * les engins propulsés par un autre moyen qu'une fusée à poudre soient nommés missiles. À part quelques prototypes datant des environs de la Seconde Guerre mondiale, tous ces engins ont un système de guidage ;
        * les fusées à poudre sans guidage soient nommées roquettes (de rocket, fusée en anglais) ;
        * les projectiles (guidés ou non) se déplaçant sous la surface de l'eau soient nommés torpilles.


    Le missile air-air AIM-9 Sidewinder, à guidage infrarouge.

    Cependant, il existe des exceptions, tels les projectiles des lance-roquettes multiples qui, de nos jours, sont le plus souvent autoguidés tout en conservant le nom de roquettes, ou des prototypes datant d'une période où les systèmes électroniques étaient bien plus coûteux, fragiles et volumineux qu'actuellement. Une telle utilisation de ce terme est exceptionnelle et, en général, due à un contexte historique particulier (prototype ancien, dénomination qui perdure bien qu'elle soit devenue impropre).



    http://fr.wikipedia.org/wiki/Missile

    Les fusées paragrêles

    Bien souvent on rejette l'explication d'un phénomène par des fusées par ce qu'il s'est produit dans une zone peuplée. Or ce n'est pas forcément une fusée militaire.



    Les ensemencements des nuages sont destinés à multiplier les embryons grêleux afin d'éviter à ces derniers d'atteindre une taille trop importante et donc d'acquérir une inertie trop importante pendant leur chute.
    'iodure d'argent est utilisé car sa structure est identique à celle de la glace, c'est pourquoi des cristaux de glace peuvent se former sur des particules d'iodure d'argent ; elle sert donc de germe artificiel.



    Photos:

    Missiles:



    Un missile prés de la base de Vandenberg (USA)



    Traînée d’un missile balistique à têtes multiples, lancé depuis la base Vandenberg de l’Air Force américaine. L’étrange lumière est le résultat de la condensation et de l’expansion de particules de carburant non brûlées et de l’eau dans la traînée du missile.

    Vidéos:



    Exemples d'affaires

    L'ovni était un missile russe



    Jeudi 10 décembre 2009 à 14h36

    Une mystérieuse lueur dans le ciel de Norvège mercredi peu avant la levée du jour avait ravi les chasseurs de l'étrange. Peut-être imaginaient-ils déjà quelque énigmatique message venu des étoiles... La réalité est beaucoup moins poétique. Il s'agit vraisemblablement d'un missile intercontinental russe Boulava, dont le lancement a échoué.

    Le phénomène, immortalisé par plusieurs images, qui avait au départ l’apparence d’un rayon lumineux d’un vert comparable à celui des aurores boréales, se terminait par une gigantesque spirale. Il s'est produit au dessus de Tromso, ville norvégienne située au nord du cercle polaire arctique, près de la zone où sont effectués les essais de missile russe. Visible à plusieurs kilomètres à la ronde, elle s'est dissipée à l'aube. L'institut météorologique norvégien aurait reçu des milliers d'appels de personnes qui s'interrogeaient sur le phénomène.

    Refusant d'abord de confirmer le tir, le ministère de la Défense russe a finalement admis qu'un essai avait été effectué avec un missile Boulava. D'après une source du secteur de l'armement, le tir aurait été effectué mercredi 9 décembre depuis le croiseur sous-marin Dmitri Donskoï en Mer Blanche au moment où était observé le signal lumineux. Un problème s'est produit au niveau du troisième étage de la fusée, les deux premiers étages ayant réagi normalement.

    Mais selon Odd Eric, professeur à l'Institut norvégien d'étude de l'aurore boréale, cité par le journal russe Kommersant, «il est fort possible qu'il s'agissait d'un missile, compte tenu du caractère de rotation». Le scientifique a ajouté «ce n'est pas une météorite, qui ne se déplace pas de cette manière». Il n'y a eu aucun test de missile ce jour-là en Norvège, ni en Suède et Finlande voisines.

    Si cet échec se confirme, il constituera un revers important pour l'armée russe: près de la moitié du budget achats du ministère de la Défense est actuellement consacré au projet Boulava. Le test serait le 13ème depuis 2005, et le 9ème échec. Le chef d'état-major russe avait indiqué que le projet de missile Boulava avait été remanié suite au dernier échec, le 15 juillet.



    http://www.slate.fr/story/14247/ovni-missile-russe-phenomene-tir

    BARCELONE 1974:

    Un étrange phénomène lumineux observé au dessus de Barcelone en 1974 et resté sans explication satisfaisante. Photo AFP.



    Un témoignage:

    J'ai, très jeune (2 ans), été témoin, ainsi que mes parents et des amis, en juin 1974 (le 12 Juin), d'un phénomène ovni très impressionnant (j'en ai des souvenirs vagues mais j'étais assez jeune ..). Ce phénomène a été vu par plusieurs dizaines de milliers de témoins certainement, je pense que depuis les pyrénées jusqu'à barcelone de nombreuses personnes ont dù appercevoir entre 21h00 et 22h00 une énorme formation (gigantesque) nuageuse et lumineuse se développer de manière assez chaotique et rapide depuis la France (vu de la Catalogne espagnole) jusqu'à la province de Barcelone (plus de 100 km je pense).

    Mes parents possèdent encore un film super8 et des clichés du phénomène. (pris depuis notre maison dans le village de [retenu par mes soins], Girona). Nous avons également conservé des coupures de presse du 14 Juin relatant l'événement (Midi Libre, l'Indépendant).

    Etant très intéressés, mes parents et moi-même, par l'ensemble du "dossier" ufologique (aspects sociologiques, scientifiques ainsi que géopolitiques), nous avons toujours été interloqués par l'absence totale d'explication de la part des autorités espagnoles et françaises concernant l'événement en question.

    Mes parents ont dans un premier temps pensé à des essais balistiques ayant tourné à l'échec.

    http://www.ufologie.net/htm/picamaspf.htm


    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::