Plaidoirie pour l'étude des ovnis à l'ONU (suite et fin)
Page d'accueil | Ovni discussions | Rechercher | Actualité ovni | Vidéo ovni | Observations ovni témoignages | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Editorial

Ovni: Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme, les éléments historiques les plus solides sur le phénomène Ovni et ses grandes implications.














Facebook

Le blog change d'adresse: http://ovni-ufologie.over-blog.org/

liens utiles

Recherche

Compteurs

  • 12980321 visites depuis le 26/12/05
  • 334 billets
  • Pages

    Liens

  • Ufologie.net
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • Ovni investigation
  • dorejc.free.fr
  • anakinovni.ifrance.com
  • adelmon.free.fr
  • Centro Ricerche Leonardo da Vinci (italien
  • ufoinfo
  • Gruppo Accademico Ufologico
  • Le GEIPAN
  • ovni
  • ovni.zeblog.com
  • http://
  • ZeBlog
  • Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Fils RSS

    Plaidoirie pour l'étude des ovnis à l'ONU (suite et fin)

    Recommander ce site :: ::::Par ovni :: 14/06/2009 à 19:48 :: Général

    Le 8 Décembre, une résolution est prise — en fait une déclaration de principe — où l'ONU s'engage à se tenir informée du dossier ovni et dans laquelle elle engage les états membres à coordonner ses efforts de recherche dans le domaine et tenir l'ONU informée de leurs avancées :

     

    Nations unies


    Assemblée générale


    Trente-troisième session


    Commission politique spéciale
    Point 126 de l'ordre du jour 

     

    Commission politique spéciale 47ème séance tenue le 8 Décembre 1978 à 11 h 30 New York 


    Compte rendu analytique de la 47ème séance
    Président : M. Piza-Escalante (Costa-Rica)
    Point 126 de l'ordre du jour : création d'un organisme ou d'un département de l'organisation des Nations Unies chargé d'entreprendre et de coordonner des recherches sur les objets volants non-identifiés et les phénomènes connexes et de diffuser les résultats obtenus (suite
     
    La séance est ouverte à 11 h 50.

     

    Le président rappelle qu'à la 35ème séance de la Commission, le 27 novembre, le Premier ministre de la Grenade a fait une déclaration sur ce point de l'ordre du jour et a présenté le projet de résolution A/SPC/33/L.20 dont sa délégation est l'auteur. A l'issue de consultations approfondies, les délégations sont parvenues à un accord sur un projet de décision que la Commission pourrait, semble-t-il, adopter par consensus et qui a été distribué en tant que document de travail n° 1 sur le point 126.


    M. Griffith (Grenade), précise que le document de travail n° 1 n'a pas pour but de remplacer le projet de résolution A/SPC/33/L.20. Ce document vise plutôt à l'adoption officielle de mesures provisoires destinées à permettre l'examen futur de ce point d'une manière jugée satisfaisante par tous les Etats membres. Cette méthode correspond parfaitemetn à la position dont ne s'est jamais départie la Grenade et qui ressort des déclarations faites devant la Commission par son Premier ministre, sir Eric Gairy, et par son ministre de l'Education, M. Wellington : la Grenade est toujours disposée à faire preuve de souplesse en ce qui concerne le point 126 de l'ordre du jour. Tout en réaffirmant que la recherche portant sur des phénomènes extra-terrestres, y compris les objets volants non identifiés, incombe à la communauté mondiale, elle est consciente des difficultés qu'éprouvent les Etats membres à traiter de questions qui peuvent sembler controversées à certains et apparaître à d'autres comme un sujet nouveau et passionnant. Etant donné que cette question est relativement nouvelle à l'Organisation des Nations Unies, la délégation grenadine est disposée à entretenir, à l'échelon de la Comission ou sur une base individuelle, un dialogue avec chacun des Etats membres afin d'éveiller en eux un intérêt aussi vif que celui que manifestent les scientifiques, les chercheurs et le grand public, et de progresser véritablement sur la voie de la coopération dans ce domaine.


    Si le projet de résolution A/SPC/33/L.20 a bénéficié d'un appui dont la délégation grenadine se félicite, il n'en est pas moin clair que les discussions doivent se poursuivre sur cette question avant que l'Organisation des Nations Unies ou un de ses organes ne soient chargés d'effectuer les recherches envisagées. Certaines délégations n'ont pas jugé opportun de soutenir le projet de résolution : toutefois, les conseils qu'elles ont prodigué et la bonne volonté dont elles ont fait preuve lors de l'élaboration du document de travail, ont été extrêmement encourageants et permettent d'augurer que ce dernier texte pourra être adopté par consensus.
    Le document de travaille recommande simplement que l'Assemblée générale prenne note des déclarations faites et des projets de résolution présentés par la Grenade à ses trente-deuxième et trente-troisième sessions concernant les objets volants non identifiés et des phénomènes connexes, et invite les Etats membres intéressés à coordonner à l'échelon national la recherche scientifique portant sur la vie extra-terrestre et à informer le Secrétaire général des résultats obtenus. Il est clair qu'aucune tentative n'est faite dans ce document en vue de contraindre les Etats membres à prendre position.


    Il est également envisagé que le Comité des utilisations pacitifiques de l'espace extra-atmosphérique, à sa prochaine session, autorise la Grenade à faire un exposé sur la question étant donné que le projet de résolution A/SPC/33/L.20 appelle la coordination, sous l'égide de ce Comité, de la recherche portant sur la vie extra-terrestre, y compris les objets volants non identifiés.


    Le Premier ministre de la Grenade est convaincu de l'efficacité de la recherche sur les objets volants non identifiés, qui intéresse l'ensemble de l'humanité et doit faire partie intégrante des efforts déployés par l'homme pour résoudre les problème sociaux, économiques et politiques du monde. Le document de travail dont le Commission est saisie devrait donc pouvoir bénéficier du soutien inconditionnel des délégations.
    Le Président donne lecture du document de travail n° 1 sur le point 126 dont le texte suit :
    "La Commission politique spéciale recommande à l'Assemblée générale l'adoption du consensus suivant :
    "L'Assemblée générale a pris acte des déclarations faites et des projets de résolution présentés par la Grenade à ses trente-deuxième et trente-troisième sessions concernant des objets volants non identifiés et des phénomènes connexes.


    "L'Assemblée générale invite les Etats membres intéressés à prendre les dispositions voulues pour coordonner, à l'échelon national, la recherche scientifique et les enquêtes portant sur la vie extraterrestre, y compris les objets volants non identifiés, et à informer le Secrétaire général des cas observés, de la recherche et de l'évaluation de ces activités.


    "L'Assemblée générale prie le Secrétaire général de transmettre le texte des déclarations de la délégation grenadine et la documentation pertinente au Comité des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique, afin que celui-ci puisse les examiner à sa réunion de 1979.


    "Le Comité des utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique autorisera la Grenade, à sa demande, à présenter ses vues au Comité lors de la prochaine session. Les délibarations du Comité seront consignées dans le rapport qu'il soumettra à l'Assemblée générale pour examen à sa trente-quatrième session."
    Le projet de décision est adopté par consensus.


    La séance est levée à 12 h 5.
     

    Au début de Mars 1979, Gairy repart aux Nations Unies pour une nouvelle passe d'arme sur les ovnis. Quelques jours plus tard, il est destitué au profit de Maurice Bishop. Le coup d'état dont il est victime mettra un frein au débat sur les ovnis à l'ONU pour plusieurs années.

     

    Angleterre 2 JANVIER 1980, Le major on Keviczky, infatigable, est venu faire un long voyage en europe en 1980 et est intervenu à la chambre des Lord pour y présenter le dossier WASA. Vous le voyez ici avec Lord Clancarty, passionné par ce phénomène.

     

    Lors de son voyage en Europe en 1980, le major Colman S. Von Keveczky est décoré par KARL et ANY VEIT pour ses 15 ans de recherche sur les OVNI. 23 février 1980.

    29 janvier 1980 - londres  Discution avec Antonio Ribera, Ufologue espagnol, lors de la 2éme séance de la chambre des Lords à Londres.

     


    JANVIER 1980 - LONDRES Le dossier WASA sous le bras, le Major von Keviczky se rend à la Chambre des Lords. Il est devant la statue d Richard Coeur de Lion


    Troisième plaidoirie (1985)

     

    En 1985, Gordon Cooper fait la déclaration suivante devant une commission spéciale des Nations Unies :

    Je suis convaincu que des vaisseaux extraterrestres et leurs équipages, venus de planètes technologiquement plus avancées que la nôtre, nous rendent visite. Il nous faut donc bâtir un vaste programme de recherche afin de collecter et d'analyser scientifiquement les données concernant tout type de "rencontres", ceci pour déterminer la manière d'établir un contact amical avec ces visiteurs.


    Message du colonel Gordon Cooper aux Nations Unies
     
    L'astronaute Gordon Cooper interpellant une assemblée des Nations Unies discutant des OVNIS et des extra-terrestres à New York, en 1985 : L'assemblée était dirigée par le secrétaire général de l'époque, Kurt Waldheim.


    Gordon Cooper

    « Je pense que ces vaisseaux extraterrestres et leurs équipages qui visitent la Terre à partir d'autres planètes sont d'une manière évidente un peu plus avancés technologiquement que nous. Je pense que nous devrions avoir un programme de recherche de haut niveau, coordonné, scientifique pour analyser les données provenant de toute notre planète sur les observations d'OVNIS et les rencontres rapprochées, et afin de déterminer comment nous pourrions contacter ces visiteurs de manière pacifique.

    Nous devrions d'abord leur montrer que nous avons appris à résoudre nos problèmes par des moyens pacifiques plutôt que par des guerres, avant d'être accepté comme membres à part entière de la communauté universelle. Leur acceptation donnerait à notre monde d'immenses possibilités de progrès dans tous les domaines. Il est certain que les Nations Unies seraient alors l'autorité naturelle pour traiter ce sujet de façon appropriée et diligente.

    J'ai le sentiment que je suis quelque peu qualifié pour en parler puisque je suis allé aux lisières des vastes étendues où ils voyagent. Et puis, j'ai eu l'occasion, en 1951, d'observer, pendant deux jours, de nombreux vols d'OVNIS de différentes tailles qui évoluaient en formation de combat, généralement d'Est en Ouest, au-dessus de l'Europe. Ils se situaient à une altitude supérieure à celle que nous pouvions atteindre, à celle époque avec nos chasseurs à réaction.

    Si les Nations Unies sont d'accord pour poursuivre ce projet et pour lui reconnaître une crédibilité, peut-être que beaucoup plus de gens, parfaitement qualifiés, consentiront alors à faire un pas en avant et à fournir leur aide et des renseignements.

    Pendant des années, j'ai vécu avec un secret, le secret imposé à tous les spécialistes et les astronautes. Je peux maintenant révéler que chaque jour, aux Etats-Unis, nos radars repèrent des objets de forme et de nature inconnues. Et il y a des milliers de rapports de témoins et quantités de documents qui le prouvent, mais personne ne veut les rendre publics.
     
    Pourquoi ? Parce que les autorités ont peur que les gens imaginent une espèce d'horribles envahisseurs. Donc le maître mot demeure: nous devons éviter la panique à tout prix. »

    Voir les témoignages et déclarations d'astronautes

     

    Le 21 septembre 1987, c'est Ronald Reagan qui y va de sa déclaration à la 42ème Assemblée Générale.


    Articles de presse pour agrandir cliquer sur l'image:


    onu ovnionu ovnionu ovni 


    Sources : http://rr0.org/org/int/onu/
    http://www.les-repas-ufologiques.com/photos4.htm

    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://benzemas.zeblog.com/trackback.php?e_id=411953
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :