La paranormalisation de l'ufologie et hypothèses sur les ovnis
Page d'accueil | Ovni discussions | Rechercher | Actualité ovni | Vidéo ovni | Observations ovni témoignages | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Editorial

Ovni: Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme, les éléments historiques les plus solides sur le phénomène Ovni et ses grandes implications.














Facebook

Le blog change d'adresse: http://ovni-ufologie.over-blog.org/

liens utiles

Recherche

Compteurs

  • 12791219 visites depuis le 26/12/05
  • 334 billets
  • Pages

    Liens

  • Ufologie.net
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • Ovni investigation
  • dorejc.free.fr
  • anakinovni.ifrance.com
  • adelmon.free.fr
  • Centro Ricerche Leonardo da Vinci (italien
  • ufoinfo
  • Gruppo Accademico Ufologico
  • Le GEIPAN
  • ovni
  • ovni.zeblog.com
  • http://
  • ZeBlog
  • Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Fils RSS

    La paranormalisation de l'ufologie et hypothèses sur les ovnis

    Recommander ce site :: ::::Par ovni :: 20/05/2009 à 11:13 :: Général
    Paranormalisation et hypothèses en ufologie

    Depuis que les ovnis se font plus rares nous assistons régulièrement à un foisonnement d'hypothèses pour expliquer leurs manifestations. Celles-ci sont diffusées par des livres et des soi-disant "spécialistes" qui changent d'avis comme de chemise. Tout cela n'est que du commerce et n'apporte rien de bon en renforçant de ce fait la ridiculisation du phénomène ovni. Au début on en rigole mais quand on voit que le milieu est infesté de ces théories on rit jaune. Franchement quel est l'intérêt scientifique de se passionner pour des ovnis qui ne seraient que des esprits de la nature?


    L'ufologie est considérée comme un sujet paranormal au sens le plus négatif.

    Ce sujet est là pour débattre des explications abusives. Moi aussi je peux inventer des explications loufoques pour expliquer les ovnis, la preuve:

    "Les aliens ne sont pas des aliens mais des hologrammes de soldats américains avec un déguisement de star wars que l'on assimile à des extraterrestre à cause de troubles sociologiques et psychologiques et de notre filtre culturel. "

    Oui je sais c'est caricatural du climat ambiant mais montre que l'on est prêt à tout inventer au détriment de la raison. Certains diront que tout est possible en ufologie en reprenant un slogan politique. Je ne pense pas de mon côté que tout soit possible. Cela fait le jeu des éditeurs, des auteurs et des magazines à sensations. Oui c'est du commerce oui on est en train de meubler le temps que les ovnis reviennent massivement dans notre ciel. Pour après mettre en titre: "une nouvelle hypothèse pour expliquer les ovnis" et lancer des débats interminables. Le problème est que plus on débat et plus on s'éloigne des faits "bruts" les témoignages et les autres éléments. On entre dans des hypothèses encore plus invérifiables et grotesques jusqu'à ne plus savoir on on en est et se déconnecter complètement de la réalité ufologique.


    Le phénomène est sujet à de nombreuses spéculations injustifiées

    Qu'on se le dise: Déjà que le grand public est totalement sceptique quant à l'idée d'une visite extraterrestre alors allez dont leur parler des visites de voyageurs du futur d'esprits qui changent de forme, des voyageurs dimensionnels, des humains avancés et autres explications bidons.

    Qu'est ce qu'un Hypothèse?

    Une hypothèse est une affirmation/prédiction testable (vérifiable ou réfutable), à la différence de spéculations ou d'hypothèses ad hoc, qui sont invérifiables. On doit les distinguer des modèles d'explication que sont les théories.

    Testabilité

    Comme l'a avancé Popper, une hypothèse prédictive est testable (ou vérifiable, ou falsifiable), car mise régulièrement à l'épreuve des nouveau faits. On cite souvent à cet égard l'exemple des corbeaux noirs : ne voyant que des corbeaux noirs, on peut émettre l'hypothèse inductiviste naïve que tous les corbeaux sont noirs (i.e. on prédit par réduction qu'on ne verra que des corbeaux noirs), qui est constamment testable : tant que l'on voit des corbeaux noirs, on peut dire pour l'instant, c'est valide. Le jour où on voit un corbeau albinos, l'hypothèse sera invalidée. Parfois je pense que le signe le plus sûr qu'une vie intelligente existe ailleurs dans l'univers est qu'aucune d'entre elles n'a essayé de nous contacter Bill Waterson

    En aucun cas une théorie n'est rejetable en raison de son objet. Ce serait anti-scientifique. Par contre certaines d'entre elles ne sont tout simplement pas évaluables. Elles relèvent plus de l'escroquerie intellectuelle, car basées sur des propositions invérifiables. On ne démontre rien sur la base de quelque chose qui n'est pas avéré (le secret par exemple). Bien sûr, des secrets ont été démontrés, mais sur la base de faits, pas sur la base du secret lui-même 1. Un exemple d'une telle hypothèse infalsifiable est la boutade de Calvin à Hobbes : la meilleure preuve qu'il existe une intelligence extraterrestre, c'est qu'elle n'a pas essayé de nous contacter. Que cela puisse être vrai ou non n'est pas la question. On ne peut simplement pas travailler sur une telle base, parce que par définition, c'est invérifiable ("l'absence de preuve est la preuve").

    A l'opposé, Sagan donne un exemple de testabilité de "l'hypothèse Père Noël", selon laquelle, chaque année, dans un créneau d'environ 8 h, un "lutin venu d'ailleurs", se rendrait dans plus de 100 millions d'habitations aux USA pour y déposer des présents. Sagan a calculé que si le Père Noël passe seulement 1 s par habitation, il aurait besoin de 3 ans simplement pour remplir les souliers, sans compter le temps nécessaire pour se rendre de maison en maison. C'est un exemple de test de l'hypothèse, indépendant des mécanismes de propulsion du renne ou de la controverse sur l'origine des lutins. On considère l'hypothèse elle-même, en faisant des présomptions honnêtes et on en tire une conclusion non conforme à l'hypothèse et ce d'un facteur important. On conclura alors que l'hypothèse est insoutenable [2].

    Hypothèse ad hoc

    Une hypothèse ad hoc (dans ce but en latin) est une hypothèse invérifiable (non testable) avancée dans le but d'expliquer une incohérence.

    A noter que l'utilisation d'une hypothèse ad hoc n'implique pas que la position défendue soit fausse. Il s'agit juste d'une mauvaise argumentation de cette dernière.

    Les Hypothèses "Para-Normales"

    Elle ont commencé à être développées en ufologie suite aux objections faites à l'HET (incohérence/absurdité, variabilité, sélection dans les témoignages). Afin de répondre à ces objections, elles théorisent des systèmes capables d'engendrer des phénomènes aux apparences et comportements plus divers.

    Les HPN font cependant aussi l'objet de reproches, tels que :

        * la complexification : parce qu'elles entendent couvrir plus de témoignages (ceux qui semblent incohérents avec l'HET notamment), les HPNs impliquent généralement des théories plus complexes, plus générales et donc abstraites (et donc plus difficilement vérifiables) que d'autres. Est alors invoquée l'argument du réductionnisme ("le plus simple est le meilleur") 2
        * la dérive vers des TOE : à force de prendre en compte des phénomènes de plus en plus divers, il devient difficile de ne pas tomber dans une théorie globale (généralement très abstraite et donc encore plus difficilement vérifiable) susceptible de tout décrire.
        * l'absence de sélection (un défaut inverse de celui reproché l'HET) : la création de telles hypothèses résulterait de la prise en compte de n'importe quel témoignage - y compris les plus "farfelus" 3 - à la lettre (at face value), sans que des vérifications/enquêtes suffisantes aient été effectuées ou prises en compte 4.

    Les Hypothèses d'auteurs ufologiques

    Loin des hypothèses naïves d'autre fois voici donc ce que l'on trouve dans l'étonnant et déroutant monde de l'ufologie. (J'ai ajouté des commentaires en dessous de celles-ci).

    Pour Christel seval:

    " Le paranormal ne peut plus être exclu des effets et manifestations liés au phénomène OVNI, il tient même une place essentielle. Il est possible que nous soyons confrontés à :

    * des entités provenant de plans vibratoires supérieurs, là où l’on se rend après la fin de l’incarnation physique sur Terre par exemple"

    Pour ma part je trouve cela déconcertant que l'on puisse évoquer ce genre d'hypothèse pour expliquer les ovnis. Y a t-il eu plus de décès que d'habitude en 1954 lors de la vague d'observation en France? En Belgique aussi en 1990? Non bien sûr cela n'a pas de sens. Mélanger ovni et spéculations paranormales non prouvées n'apporte rien de bon et de concret.

    Pour Jean Sider:

    Jean Sider a osé faire le lien entre le paranormal et le phénomène Ovni dans cet ouvrage qui reprend des articles publiés dans la revue Parasciences. Cet historien érudit nous présente le phénomène Ovni sous ses aspects les plus inquiétants en étudiant notamment ses interactions avec les manifestations paranormales qui, plus souvent qu'on ne le pense, empoisonnent littéralement la vie de ceux qui en sont les victimes. Charles Fort, dans Le livre des damnés, estimait qu'une intelligence inconnue nous manipule. Jean Sider reprend et corrobore cette thèse et met en garde ceux qui considèrent avec angélisme certains phénomènes de médiumnité et les contacts rapprochés avec ces mystérieux et inquiétants objets que sont les Ovnis.



    En 1990 paraît « Ultra Top Secret ». Les sujets abordés – crashes d’OVNIs, mutilations de bétail, enlèvements extraterrestres, Majestic 12, pactes secrets entre les gouvernants et les Gris – transpirent le « tôle et boulons » brut de fonderie. C’est qu’à l’époque, Jean Sider était un fervent défenseur de l’hypothèse extraterrestre. Cela n’allait pas durer.

    Il en vient ensuite à conclure que, sur la base de ses recherches, « les OVNIs ne sont pas des vaisseaux spatiaux (…). La plupart sont des leurres matériels (…), tout comme les créatures humanoïdes qui sont censées les occuper ». Il ajoute que « ces phénomènes ne seraient en fait que des formes diversifiées de manipulation du psychisme humaine ».

    L’idée développée est que les OVNIs sont des « leurres de vaisseaux spatiaux destinés à susciter une croyance en l’existence de visiteurs extraterrestres », dont les manifestations seraient calquées sur le Zeitgeist en vigueur.

    « les OVNIs peuvent être considérés comme une des nombreuses facettes des phénomènes paranormaux (apparitions mariales, dialogues avec les esprits désincarnés, poltergeists) ». L’intelligence à l’origine de ces phénomènes aurait un « puissant pouvoir sur la matière et les fluides au niveau des particules élémentaires, ce qui lui permettrait de matérialiser provisoirement des objets et des créatures (…). Elle exerce aussi de puissants pouvoirs sur l’esprit humain, au point de pouvoir lui faire croire n’importe quoi à l’aide de leurres virtuels en esprit et de discours télépathiques qui convainquent les personnes qui les perçoivent. Toutefois, toutes ses actions sont axées sur la tromperie systématique, d’où des identités aussi diversifiées que celles-ci : dieux, anges, démons, fées, élémentaux, esprits désincarnées, guides spirituels, extraterrestres (…). Cette intelligence agit dans notre environnement planétaire depuis plusieurs siècles (…). Une pareille ancienneté suppose une possible origine terrestre ». Jean Sider en déduit que l’humanité a affaire à une intelligence-conscience d’origine « fluidique et énergétique » qui pourrait utiliser le genre humain pour se sustenter d’une « énergie vitale » produite par nos émotions (peur, colère, douleur, etc…).

    Ce changement d'avis radical est caractéristique en ufologie. Plus certains cherchent moins ils trouvent et plus ils s'embrouillent. Nous l'avons vu dans cet article que le fait de prendre en compte des données erronées dans l'analyse entraine une complexification du phénomène ovni: Ufologie: chacun son avis chacun son chemin et bonjour la zizanie!

    "De puissants pouvoirs sur l’esprit humain, au point de pouvoir lui faire croire n’importe quoi à l’aide de leurres" Nul besoin de leurres pour faire croire n'importe quoi la crédulité suffit. Si l'esprit était capable de ces prodige on devrait pouvoir faire apparaître une soucoupe volante dans son salon.

    "intelligence-conscience d’origine « fluidique et énergétique " Eh bien voyons et les aliens de valensole c'était des hologrammes peut être? Non vraiment ces auteurs s'embourbent et ne se rendent plus compte des réalités.
    Néanmoins ne jetons pas la Pierre à Mr Sider qui est l'auteur d'un certain nombres d'articles remarquables en ufologie.

    Les différentes hypothèses paranormales et degrés d'HET

    Le Paysage Ufologique actuel Les thèses en présence

    Cette page présentera les différents acteurs de la scène "ufologique", ainsi que l'ensemble des théories ou thèses mises en avant pour expliquer soit disant le phénomène.  Les théories listées ci-après s'appliquent bien entendu seulement au reliquat de cas supposés inexplicables par des raisons évidentes (canulars, météores, mirage, canular, etc.). La majorité des ufologues s'acharne à défendre farouchement sa théorie comme étant la seule "vraie". Pour se faire, beaucoup d'entre eux sont souvent obligés d'écarter les cas qui ne vont pas dans le sens de leurs théories.

    HET de base

    Résumé de la thèse

    Les ovnis sont des véhicules pilotés par des extraterrestres en visite sur notre planète, et qui nous observent. Plusieurs ethnies / races différentes sont probablement en cause, compte tenu de la diversité des types d'aéronefs décrits par les témoins (boules, soucoupes, triangles, cylindres, etc.).

    Il est probable que les autorités américaines (Gouvernement, Armée, Services Secrets ?) soient déjà au courant mais cachent la vérité au grand public pour éviter la panique.

    Adeptes de cette thèse

    C'est historiquement la thèse la plus ancienne, et qui reste celle ayant la faveur d'une majorité d'ufologues ou de quidams intéressés par le phénomène OVNI.

    Les adeptes illuminés et sectes du "New Age"

    Résumé de la thèse

    Ils admettent les visites d'extraterrestres, mais croient également en des dimensions ("vibrations") supérieures à la nôtre (nous vivons seulement eux dans la troisième dimension, et sommes sur le point de passer dans la 4ème dimension vers Décembre 2012, selon l'ancien calendrier Maya !). Certains ET sont de la 3ème dimension, comme nous (Cf. hypothèses "matérialistes" ci-dessus).

    D'autres ont un corps dans la 3ème dimension, mais un "esprit" dans la 4ème.  D'autres vivent tout entiers dans la 4ème dimension, et se "matérialisent" parfois pour nous contacter. D'autres enfin vivent dans des dimensions encore supérieures (5 et audelà).  Certains sont amicaux et veulent nous aider, d'autres sont hostiles et cherchent à nous asservir.

    L'éternel combat du bien contre le mal, de la lumière contre les ténèbres, est en train de se jouer, comme annoncé dans l'Apocalypse. Après une courte période où les tenants du mal, grâce à la séduction et à la tromperie, sembleront avoir gagné, le Bien finira par l'emporter et la Terre entière (ou bien seulement les "élus" selon certaines variantes) passera dans la 4ème dimension, où toutes les choses négatives (guerre, famine, oppression, inégalités, etc.) sont bannies.

    Enfin notons que cette foule d'informations très détaillées est fournie par "Chaneling" : un medium humain reçoit des messages télépathiques directement dans son cerveau, qu'il retranscrit ensuite dans des livres ou sur des forums de discussion sur le Web.

    Hypothèse ParaNormale (HPN) ou UltraTerrestre (HUT)

    Résumé de la thèse:

    Les ovnis sont des manifestations dans notre dimension, des matérialisations, d'entités indéfinies, vivant dans d'autres "plans" ou d'autres dimensions.

    Ils se manifestent ainsi depuis l'aube de l'humanité et ont été successivement appelés : démons, esprits, farfadets, lutins, etc. Aujourd'hui ils donnent subtilement l'impression d'être des extraterrestres, mais c'est faux. Pourquoi font ils cela, quel est leur but ? Mystère, personne n'est sûr. Il se pourrait que leur nature même soit tellement différente de la nôtre, que les concepts de Bien ou de Mal ne s'appliquent pas à eux.

    Adeptes de cette thèse

    En france : Jean Sider. Aux USA : John Keel, mondialement connu depuis le succès de son livre (et du film qui en a été tiré, avec Richard Gere) : "La prophétie des ombres". On peut également rattacher à cette mouvance l'ufologue mondialement connu Jacques Vallée (personnifié par François Truffaut dans "Rencontres du 3ème type de Spielberg), avec sa théorie du "contrôle mondial".

    Hypothèses Occultes et Gaïa

    Résumé de la thèse

    La planète Terre est un être vivant, une conscience collective à laquelle chaque élément (pierre, végétaux, animaux, humains, vents, eau, ...) contribuent.

    La terre/Gaïa est mécontente de l'attitude des hommes et cherche à leur faire savoir, à les avertir.

    Résumé de la thèse

    Les ovnis, et leurs occupants, sont littéralement des manifestations du Diable, du Mal, du Malin et annoncent la fin des temps.

    L'hypothèse spatio-temporelle

    L'hypothèse Spatio-Temporelle (HST) proposent que les véhicules et personnages observés dans les témoignages d'ovnis viennent d'un autre espace-temps, notamment du futur.



    Cette hypothèse expliquerait soi-disant :

        * la "fuite" presque systématique des visiteurs devant une rencontre (peur de paradoxe, influence temporelle)
        * l'absence de preuve matérielle de leur visite (idem + possibilité de récupérer les preuves "à rebours")
        * leur similitude physique (le portrait type d'un "petit gris" ressemblerait au nôtre dans un avenir lointain)
        * l'adaptation de la forme de leur vaisseau à la structure de pensée des hommes de l'époque visitée (exemple : meule de foins volantes, bateaux volants, buissons ardents, dirigeables en 1690, anges, gnomes, monstres, etc...) peut-être pour ne pas modifier le cours de l'évolution, l'apparitions et disparitions des vaisseaux (trous temporels, cordes, vers, lumière, etc.)
        * le recueil d'échantillons (lavande, poules, animaux de ferme, humain, etc...) apparemment abherrant car répété peut-être pour comprendre les causes d'un mal qui affecte la Terre dans leur présent (notre futur), les prédictions faites à certains contactés (Fatima par exemple),
        * leur intérêt pour nos centrales nucléaires (certainement la seule trace archéologique que nous laisserons à nos descendants),
        * les ummites ("croyez-nous, mais pas trop"),
        * les MIB et leur "voiture sortie du passé" (venant d'une autre époque, où comprenant mal la nôtre),
        * les "bizarreries" dans leurs réactions, leurs contradictions, leur activités... comme pour nous empêcher d'y croire au moment où on pourrait.

    Un jour certainement, nous serons capables de voyager dans le temps. La meilleure preuve, ce sont les ovnis qui nous la donnent. En effet, les extraterrestres sont en réalité nos descendants, et les ovnis les véhicules qui leurs servent à voyager dans le temps.

    Ils viennent pour nous observer, ou plutôt s’observer, et découvrir leurs origines. Ils ne peuvent pas prendre contact avec nous, car alors, perturbant notre futur, ils bouleverseraient leur présent et ne retrouveraient plus au retour le monde qu’ils ont quitté pendant leur excursion temporelle.

    Extraterrestre, Voyageurs du Temps ?, Hervé Laronde, 1978, Ed. Alain Lefeuvre

    Des tentatives ont été faites pour rencontrer ces hypothétiques visiteurs du futur, en leur donnant rendez-vous aujourd'hui, dans leur passé, sans succès cependant. (Mary, Luc: Le temps manipulé, F. Lanore, Paris, 1996)

    Le problème avec cette hypothèse est que le voyage est loin d'être possible et que donc il semble présomptueux d'affirmer que les ovnis viennent du futur. Juste une chose, pourquoi venir du futur (si possible) quand on peut simplement venir d'une autre planète? Ne risque t-il pas d'y avoir embouteillage entre les visiteurs d'autres galaxies, les visiteurs du futur et les esprits (selon les théories "loufoques")? Oui je sais ça fait un peu comique cette histoire. Mais ce n'est pas de notre faute, si des auteurs vont trop loin dans les hypothèses.

    http://www.rr0.org/science/crypto/ufo/analyse/hypotheses/HST.html
    http://www.mondeinconnu.com

    Incohérence ou plutôt Incompréhension ?

    Ceci est une réflexion de Jérôme Beau concernant le phénomène OVNI, et plus particulièrement les problèmes liés à sa compréhension. (Publié sur "OVNI-SCIENCES").

    La question du vrai et du faux, actuellement abordée dans cette liste, est peut-être l'un des aspects les plus cruciaux, voire l'une des clés possibles pour la compréhension du phénomène OVNI.

    Ceux qui étudient le phénomène depuis quelques temps ont pu constater son incohérence. On entends ici par cohérence impossibilité de modélisation, et non irrationalité. On peut très bien effectuer un modèle de la mythologie grecque, décrire sa structure, ses mécanismes, bien que ce sujet ne soit pas considéré comme rationel.

    Cette incohérence s'exprime pour eux notamment au travers :

      - de l'attitude ostentatoire des appareils observés et de leurs occupants (je fais tout pour que l'on me voie et je m'en vais).

      - de la constance des observations au travers de l'histoire (antiquité, moyen-âge, début du siècle, aujourd'hui...).

      - de certains aspects des observations (apparition/disparition immédiate, bilocation, non-détection radar, vitesses effarantes).

      - des actions de ces occupants (pourquoi faire des expériences sur des animaux, hommes ou végétaux depuis si longtemps).

      - de l'adéquation apparente de certaines observations à la technologie de l'époque (airships, boucliers enflammés dont certaines interprétations peuvent être dûes à la culture de l'observateur, mais pas toutes).
      - du nombre de différences entre les appareils décrits (disque complet ou non, lentille, bol renversé, sphère, cigare et autres formes diverses, lumineux ou non).

      - du nombre de différences entre les entités décrites (grandes, petites, différences de pilosité, apparence souvent humanoïde).

      - l'absence de preuve indiscutable depuis 50 ans de recherches (plus ou moins efficaces).

      - certains aspects de l'Hypothèse Extra-Terrestre (HET) par définition, et dans la mesure de nos connaissances actuelles (voyages interstellaires impossibles, dépassement de la vitesse de la lumière, etc.).

    Il n'est pas question de dire ici que ces aspects impliquent une cohérence : on peut toujours imaginer des théories les expliquant, mais l'ensemble de ces théories est difficilement conciliable de notre point de vue cartésien, et mêmes les théories les plus folles n'arrivent pas à inclure l'ensemble des données du phénomène.

    On peut ensuite tenter d'expliquer cette incohérence de plusieurs manières :

      1. La partie incohérente du phénomène révèle les erreurs d'interprétation et canulars. Elle doit donc être exclue de l'analyse.
      2. La partie incohérente du phénomène est un écran volontairement illogique destiné à empêcher toute analyse.
      3. La partie incohérente du phénomène nous semble illogique parce sa logique nous dépasse.

    Analysons maintenant chacune de ces hypothèses :

    1. La partie incohérente du phénomène révèle les erreurs d'interprétation et canulars.

    Rapellons que nous parlons ici des données "expurgées" du phénomène, c'est-à-dire de données resistant à toute explication (c'est-à-dire de 10 à 5 % des rapports d'observations). C'est donc au sein de pourcentage incompressible que nous trouvons des données que nous jugeons incohérentes, c'est-à-dire qui ne collent pas avec un modèle plausible basé sur le reste - majoritaire pour un modèle donné - des données.

    Plusieurs modèles ont été proposés, chacun prenant à leur compte une partie des données, mais pas toutes. On parle ici de données redondantes dans les témoignages - comment concilier les airships à l'apparence "archaïque" et les soucoupes par exemple ?. Cette approche aboutit à un échec, simplement parce que l'on arrive pas à exclure la partie incohérente du phénomène. Si l'on reprend notre exemple, je ne peux exclure ni les airships, ni les soucoupes.

    2. La partie incohérente du phénomène est un écran volontairement illogique destiné à empêcher toute analyse.

    Cette approche consirationniste, arguant que les phénomènes aberrants ou ridicules sont là pour discréditer le phénomène et son analyse, a l'avantage de s'adapter à toute origine du phénomène. Une tel "rideau de fumée" pourrait être mis en place par des entités extraterrestres ne désirant pas être analysées, par des agences secrètes ne désirant pas que la réalité du phénomène soit compris, ou par les deux.

    Cette technique pourrait être très efficace. Divers exemples pourront en être trouvés au travers d'actions (parfois avouées) de désinformateurs officiels tels que William Milton Cooper pour la thèse gouvernementale, ou chez les Ummites pour la thèse extraterrestre (on se souvient de certaines lettres justifiant la diffusion de canulars afin de rétablir un équilibre vrai/faux qui leur semblait souhaitable, sinon salvateur).

    Le désavantage de cette théorie est justement qu'elle semble appliquée de manière contradictoire, ou plutôt redondante : dissimulation de la part de gouvernements et dissimulation de la part d'entités extraterrestres. On ne peut cependant pas l'exclure.

    3. La partie incohérente du phénomène nous semble illogique parce que sa logique nous dépasse.

    Cette dernière hypothèse suppose une origine extraterrestre du phénomène. Il n'est pas déraisonnable de considérer que l'apparition d'une phénomène extraterrestre implique une nouvelle logique pour le comprendre. Nous avons bien dû inventer d'autres modèles pour comprendre d'autres aspects de notre univers, tels que la physique quantique ou la relativité. Peut-être nous faut-il adopter une autre logique pour comprendre des entités disposant d'une avance technologique, philosophique considérable sur nous. Je reste convaincu qu'un indigène coupé de la "civilisation" ne comprendrait pas comment nous réussissont à voler, ni pourquoi tous les étés, nous allons nous faire bronzer la peau.

    Cette hypothèse est toutefois particulièrement intéressante, de par son ouverture et les perspectives qu'elle offre. De plus, elle présupose une quasi-certitude : nous ne détenons pas toute la vérité.

    L'étude du phénomène OVNI pourrait donc se diviser en plusieurs disciplines :

    1. L'étude "physique" du phénomène, au travers de l'analyse de traces, d'enregistrements (audio, video), et de différents capteurs (radars, etc.). Cette étude à pour but de déterminer la réalité matérielle (relativement avérée) du phénomène, puis sur la base de ces données, de tenter une modélisation "physique". Cette discipline à cependant le désavantage de ne disposer que de la logique cartésienne pour l'aider. Elle est donc condamnée (à moins d'une ouverture souhaitable) à rejeter des phénomènes peut-être réels mais encore non compris (on ne peut voyager d'une planète à une autre, on ne peut encaisser telle accélération, un rayon de lumière ne peut être sécable, une lumière implique forcément un reflet, etc.). Il y a quelques centaines d'années, les scientifiques refusaient d'admettre que les météorites puissent être des pierres tombant du ciel, et il y a plus longtemps encore, on croyait que la terre était plate. Autorité comme majorité ne sont donc pas gages de vérité. Ce type d'étude est cependant indispensable puisque exploitant des bases scientifiques avérées et sur lesquelles il faut construire, mais on doit apprendre à remplacer le terme "impossible" par "inexpliqué".

    2. L'étude "journalistique" visant à démontrer la réalité du phénomène aux yeux de diverses personalités et autorités, par le biais de témoignages et recherche de documents.

    3. L'étude "comportementale" visant à comprendre les agissements, les motivations des OVNI et de leurs éventuels occupants. Cette étude présupose la réalité du phénomène, et les dernières années d'analyse semblent nous indiquer que notre logique soit inefficace pour nous y atteler, et qu'il faille en adopter une logique. Peut-être la logique tétravalente, citée précédemment dans cette liste, est-elle une base utile, peut-être pas. Peut-être ne pourrons nous comprendre qu'une fois arrivés au niveau d'évolution supposé des ces entités non moins supposées.

    © Jérôme Beau - Site Internet : RR0 .

    La censure positive en ufologie

    Pour résoudre ce problème du foisonnement d'hypothèses invérifiables il serait pertinent de s'auto censuré. C'est à dire d'arrêter de rêver mais de simplement constater. On à tous des tonnes d'idées et on aimerait toutes les appliquées au phénomène ovni en faisant en sorte que ce phénomène corresponde à nos hypothèses et non l'inverse. Je pense qu'après ce que l'ufologie traverse en ce moment (ridiculisation, mépris et critiques) il serait mieux de garder cela pour nous et d'éviter de rêver ainsi. Cette censure est positive car elle permet d'éloigner les hypothèses paranormales du sujet et ainsi d'avoir un regard plus objectif et des idées plus claires.

    Aller au plus logique au vu des faits et garder les hypothèses excentriques esoterico spirituelles pour soit afin de faire en sorte d'éviter que le phénomène soit toujours mélangé avec le paranormal.

    Un phénomène trop souvent mélangé avec le paranormal

    En quoi le dossier OVNI est-il fondamentalement différent des autres sujets "paranormaux"? Il s'agit d'un phénomène pourtant irréfutable à ce jour. Les autres phénomènes paranormaux avec lesquels il est souvent mélangé sont - pour la plupart - réfutables facilement par des protocoles simples mais rigoureux (notamment par l'application du principe de "double aveugle", et par le contrôle de magiciens professionnels).



    Prenons quelques exemples:

    Astrologie/Numérologie : Portraits

    Répétons le encore une fois, aucune étude sérieuse n'a jamais pu démontrer la véracité des affirmations des astrologues. Soit leurs réponses sont floues et peuvent s'appliquer à des tas de gens (dont vous), soit ils se hasardent à plus de précision et obtiennent alors un taux de réussite non nul mais ... strictement conforme aux lois (méconnues) de la statistique et du hasard. J'exclue bien évidemment ici les cas flagrants de tricherie.

    Mais admettons que l'on veuille une dernière fois montrer que les prétentions de ces pseudo-sciences sont infondées, comment faire ?

    Il suffirait de choisir un échantillon de personnes cibles inconnues des astrologues et numérologues candidats, puis d'établir une série de 10 questions fermées (afin d'éviter des réponses trop vagues pouvant coller à tout le monde). Les réponses "cibles" (celles correspondant réellement aux personnes cibles, et écrites par elles) auront été préalablement écrites et déposées dans des enveloppes scellées et numérotées.
    On pourrait de plus tendre quelques pièges du type : lieu de naissance (latitude/longitude) inexistant (lac, désert, forêt) ; personne décédée; etc.

    Astrologie/Numérologie : Prédictions

    Même remarque que pour les "portraits".

    D'ailleurs plusieurs prix généreusement dotés sont offerts par des associations de sceptiques à qui fera la démonstration d'un quelconque pouvoir paranormal.

    En France le laboratoire de Zététique de l'université de Nice et le professeur Henri Broch offrent 200 000 Euros, et aux USA James Randi (célèbre pourfendeur du "paranormal") offre 1 million de dollars !
    A ce jour, aucun des dizaines de candidats n'a encore gagné !

    L'ufologie a contrario (de même que quelques autres "mystères", usuellement rangés dans le fourre-tout pratique du "paranormal") ne peut pas être réfutée ainsi.

    L'ufologie ne prétend pas à l'existence de "pouvoirs" ou d'"énergies" reproductibles à volonté. De même, le fait de prouver scientifiquement que tel témoignage ou telle photo sont faux, ne prouve strictement rien quant aux milliers d'autres témoignages ou photos qui composent le "dossier ovni".

    Certes, le fait qu'on ne puisse pas prouver que c'est faux, ne prouve absolument pas que c'est vrai, comme le conclue hélas hâtivement trop d'illuminés soucoupomanes.

    Mais cela reste néanmoins un point différenciateur majeur par rapport aux autres phénomènes paranormaux avec lesquels l'ufologie est hélas le plus souvent amalgamée.

    Un phénomène ignoré (ou moqué) des média

    L'ufologie est ignorée ou massacrée dans les médias, alors que plusieurs pseudo-sciences bénéficient d'une couverture plus que complaisante.

    En particulier bien sûr l'astrologie. On ne compte plus les passages télé de copinage de Mesdames Françoise Hardy et Elisabeth Teissier et il n'y a quasiment pas un magazine qui n'ait sa page "horoscope de la semaine". Régulièrement des émissions télé font sinon l'apologie du paranormal, du moins évitent de le critiquer ouvertement et présentent alors un avis équilibré entre pour et contres (au télespectateur de choisir).
    Alors que les ovnis subissent un traitement très différent. Ils sont généralement totalement tabous à la télévision ou dans les journaux. Et les rares fois où l'on en parle c'est systématiquement pour s'en moquer, et rire à bon compte des nigauds crédules qui persistent à voir des "petits hommes verts".

    Là encore, deux poids deux mesures.

    Un phénomène méconnu qui n'est pas "para" normal du tout

    L'ufologie ne présuppose aucun "pouvoir" extraordinaire, ni aucune mise à bas des lois, principes et méthodes scientifiques.

    Certes, la science refusant de s'y intéresser, le champ a été laissé libre depuis 30 ans à toutes les divagations et à tous les illuminés qui assènent leurs croyances (de plus en plus farfelues) comme des vérités absolues.

    Mais à la base, le coeur de l'ufologie repose aujourd'hui encore sur 2 affirmations seulement :

    Il existe des observations d'ovnis non réductibles à des phénomènes connus (naturels ou artificiels) ou à des méprises ou à des canulars. Il s'agit d'Objets matériels volants, qui semblent pilotés intelligemment
    A ce jour l'explication non réductionniste (Cf. ci-dessus) la plus simple et la plus rationnelle est qu'il s'agit d'engins extraterrestres.

    On voit bien là que l'ufologie ne viole aucunement la physique ou la science. Elle conjecture simplement l'existence de civilisations extraterrestres plus avancées que la nôtre (ce que la majorité des scientifiques admet désormais aujourd'hui). Elle conjecture ensuite que les performances alléguées de ces engins découlent naturellement du progrès technologique de ces civilisations (là encore peu d'objections).

    Elles conjecture enfin que ces civilisations, à bord de ces engins, peuvent et ont eu envie de venir nous visiter discrètement (en apparence).

    Ici certains objectent encore que les distances interstellaires demeureront à jamais infranchissables à cause du "mur de la lumière" édicté par Einstein (même à la vitesse de la lumière, les voyages dureraient trop longtemps). Mais c'est un argument anthropocentrique par excellence qui suppose que nous ayions atteint le summun de nos connaissances. Tout pousse au contraire à penser que ce "mur" tombera un jour (certes pas demain), et d'ailleurs plusieurs scientifiques "officiels" l'ont déjà imaginé, au moins en théorie (voir mon site).

    Bref, l'ufologie ne demande à croire ni à des "fluides" mystérieux, ni à des énergies ou à des forces inconnues, ni à la prédominance de l'esprit sur la matière, ni à l'existence de l'âme ou aux réincarnations.

    L'ufologie s'accomode fort bien des lois et principes qui gouvernent notre monde.

    Un phénomène qui nous confronte à la peur de l'Autre

    Tous les autres phénomènes paranormaux se basent sur des énergies ou des pouvoirs mystérieux, présents en l'homme ou dans la nature. Ou bien présupposent un cycle de réincarnations.

    Même les "sciences occultes" les plus noires, comme la démonologie, contiennent leur propre anti-dote, c'est à dire les formules magiques ou les incantations censées permettre d'asservir ces fameux démons ou entités maléfiques, et faire en sorte qu'elles épargnent l'adepte initié, mais attaquent au contraire ses ennemis. Bref, on reste en "circuit fermé", l'homme reste l'être le plus évolué de l'univers, confronté seulement à la nature et à lui-même.

    L'ufologie, et plus spécifiquement l'Hypothèse ExtraTerrestre (HET) nous confronte directement à une autre espèce intelligente, beaucoup plus avancée que nous, donc potentiellement très dangereuse pour l'humanité.
    Rappelons nous, dans notre histoire, ce qui s'est passé chaque fois qu'une civilisation a rencontré une autre civilisation moins avancée : cette dernière a systématiquement été détruite, souvent sauvagement.

    L'ufologie réveille en nous une peur atavique, inconsciente, d'être asservi, voire détruits par un Etranger supérieur en tout.

    Un phénomène combattu sournoisement par les autorités

    Aucun autre phénomène "paranormal" ne fait l'objet d'une telle attention de la part des autorités américaines (Air Force, CIA, NSA, etc.).

    En France, les procès verbaux des témoignages d'observations d'OVNI, relevés par la Gendarmerie, sont secrets et non consultables avant 60 ans !

    A t'on jamais vu l'armée de l'air, ou le CNRS dépenser des millions d'Euros pour monter des commisions puis publier un volumineux compte rendu de 500 pages concluant que les prédictions astrologiques sont dénuées de toute crédibilité ?

    Non bien sûr.

    Un phénomène ayant néanmoins la caution d'organismes crédibles et sérieux

    En France, un service du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) étudie officiellement les OVNIS depuis 30 ans. Il s'agit du SEPRA (précédemment GEPAN), dirigé par Jean-Jacques Velasco.

    En France encore, a été publié en 1999 le fameux rapport COMETA, rédigé par une douzaine d'anciens auditeurs de l'IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale). Tous généraux étoilés ou hauts fonctionnaires, pas précisément des babas cools "new age" ou de doux-dingues crédules. Et pourtant ce rapport, déposé sur le bureau du 1er ministre et du président de la république de l'époque, et tiré à 70 000 exemplaires pour le grand public, affirme clairement la réalité du dossier OVNI, la probabilité quasi certaine de l'hypothèse extra-terrestre, et même la politique de désinformation menée depuis 25 ans par les USA qui, sous couvert de nier le dossier, aurait en fait pris une avance considérable.

    En Belgique, l'association ufologique privé SOBEPS, dont l'un des membres est l'illustre professeur Auguste Meesen, a pignon sur rue. Elle a notamment collaboré avec les autorités Belges et notamment l'armée de l'air lors de la fameuse "Vague Belge" de 1989/1990.

    Partout ailleurs dans le monde chaque pays comporte une, ou quelques assocations ufologiques reconnues, interlocuteurs systématiques des autorités et des "sceptiques" en cas d'observations. Ces associations puissantes centralisent également les témoignages du public.

    http://adelmon.free.fr/specificite_ufologie.html
    http://www.rr0.org/science/Hypothese.html

    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://benzemas.zeblog.com/trackback.php?e_id=409679
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :