Les Vagues d'observations d'ovnis (suite)
Page d'accueil | Ovni discussions | Rechercher | Actualité ovni | Vidéo ovni | Observations ovni témoignages | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Juillet 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Editorial

Ovni: Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme, les éléments historiques les plus solides sur le phénomène Ovni et ses grandes implications.














Facebook

Le blog change d'adresse: http://ovni-ufologie.over-blog.org/

liens utiles

Recherche

Compteurs

  • 12980319 visites depuis le 26/12/05
  • 334 billets
  • Pages

    Liens

  • Ufologie.net
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • Ovni investigation
  • dorejc.free.fr
  • anakinovni.ifrance.com
  • adelmon.free.fr
  • Centro Ricerche Leonardo da Vinci (italien
  • ufoinfo
  • Gruppo Accademico Ufologico
  • Le GEIPAN
  • ovni
  • ovni.zeblog.com
  • http://
  • ZeBlog
  • Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Fils RSS

    Les Vagues d'observations d'ovnis (suite)

    Recommander ce site :: ::::Par ovni :: 11/01/2009 à 23:10 :: Général
          Lundi 08

              o 18:00 A Voussac (France), en forêt de Vacheresse, des personnes dignes de foi voient une sphère lumineuse atterrir à la lisière de la forêt et devenir alors sombre. Le matin suivant, une enquête fera découvrir qu'à l'intérieur d'une zone de 4 à 5 m de diamètre il n'y avait pas de feuille alors que le sol en est jonché partout ailleurs. La terre semble avoir été retournée.

              o Crépuscule A La Tessoualle (France), André Chaillou sent des picotements dans ses mains malgré ses gants lorsqu'un disque de couleur bleue arrive près de son vélomoteur dont le circuit d'allumage a alors une défaillance. Il reste incapable de bouger et d'articuler une parole pendant plusieurs minutes. Il redémarre aussitôt que la lumière bleue s'éteint, et se dirige vers elle lorsqu'elle réapparaît 200 m plus loin, il voit l'objet, un cône d'une taille de 5,5 m, s'élever à la verticale avec un léger siflement puis voler horizontalement vers le nord [1] [2].

    11

              o Tôt le matin A Aizenay (Vendée), malgré un épais brouillard, de nombreux habitants sont intrigués par les évolutions d'un phénomène mystérieux lançant des lueurs tantôt jaunes, tantôt d'un rouge vif [4].
              o 07:00 A La Roche-sur-Yon (Vendée), Mme Albert (employée à -- La Ménagère -- chez M. Morillon) se rend chez le coiffeur, lorsqu'en passant rue Sadi-Carnot, elle aperçoit 1 grosse boule lumineuse de toutes les couleurs et semblant passer à très haute altitude à la vitesse de l'éclair. Elle l'aperçoit au-dessus de la maison de Mme Larmanjat. Elle se dirige vers la place circulaire. Le phénomène ne fait aucun bruit et ne laisse aucune trace de fumée derrière lui [5].

              o De très bonne heure Aux Sables d'Olonne (Vendée), plusieurs habitants aperçoivent un phénomène volant de la forme d'un cigare, duquel émanent des nappes de différentes couleurs [6].

    13

              o 03:30 A Berck (France), près de l'aéroport local, M. Davril voit un engin ressemblant à une hutte ronde, à 300 m de distance. Il décolle sans bruit.
              o A Buchy (France), à l'intersection des routes N28 et N319, M. R.L., de Rouen, voit 1 engin lumineux qui décolle. Il sent alors des picotements et est paralysé. Le moteur de sa voiture ralentit mais ne cale pas [7].

    17
              o Sur la route de la Corogne (Espagne), rencontre de Alberto Sanmartin Comes.
              o 20:35 A La Roche-sur-Yon, un homme aperçoit dans le ciel 2 disques rouges se suivant de près et partant à une vitesse vertigineuse en direction de l'est. Le témoin réintégre vite le domicile des amis d'où il venait, et leur raconte son aventure [8].

    19

              o
                Photographie à Taormina (Sicile). Faux probable par double exposition [9] [10] Observation de Taormina (Sicile) en été

                (Eté ? 10 décembre ?) Observation au-dessus de Taormina (Sicile). Les objets semblent avoir un diamètre de 30 m et sont silencieux. Plusieurs milliers de personnes peuvent les observer avant que les chasseurs à réaction italiens de les mettent en fuite [11]. Une double-exposition est suspectée, apparemment confirmée par une enquête d'Antonio Blanco du CISU (Italie).

              o La police française confirme que Marius Dewilde a fait une 2nde déclaration, concernant un objet qu'il avait vu près de sa maison.
              o Observation à Corvallis (Oregon) [12].

    27 entre 16:15 et 16:30 A Moscou (Russie), des gens sur la Place Rouge voient un objet cylindrique au-dessus de leurs têtes à une hauteur de 200 à 300 m, se déplaçant en direction du Nord-Ouest. L'objet grimpe avec la vitesse d'un jet, prenant en même une position verticale [13].

    28
              o 02:00 Rencontre de Gustavo Gonzalez près de Pilar de Goias (Brésil).
              o Observation à Manila (Philippines) [14].


    http://www.rr0.org/data/1/9/5/4/11/index.html

    Décembre

    Le n° 12 de la célèbre revue Esprit du 1er décembre, contient lui-aussi un article sur les soucoupes volantes Le n° 12 de la célèbre revue Esprit du 1er décembre, contient lui-aussi un article sur les soucoupes volantes
         
    1er 4 h 30 : A Bassoues (France), 1 civil (39 ans) voit 1 lumière ovale, très brillante, illuminant la région. Après quelques manoeuvres et oscillations à altitude moyenne, il atterrit pendant 2 mn à moins de 3 km, puis décolle en direction de l'est.

     3 : Observation à Gulfport (Mississippi) [1].
    7 : Observation à Cape Province (Afrique du Sud) [2].

    10 : Rencontre de Lorenzo Flores et Jesus Gomez près de Carora (Venezuela).

    15 : Observation à Augusta (Maine) [3].

    16

              o Rencontre de Jesus Paz, près de San Carlos del Zulia (Venezuela).

              o La nuit : 3 jeunes hommes (Jesus Paz, Luis Mejia, membre de la Garde Nationale et un autre ami) dinent dans un restaurant à San Carlos, puis rentrent chez eux en voiture. Alors qu'ils se trouvent dans la banlieue, près d'un parc du Ministère de l'Agriculture, Paz demande à ses amis d'arrêter la voiture pour qu'il puisse aller dans un endroit isolé du parc pour se soulager. Paz a à peine fait une douzaine de pas avant qu'il appelle à l'aide. Ses amis courrent à son secours et le trouvent assommé et étendu sur le sol. A courte distance se trouve un petit humanoïde poilu, courant vers un appareil brillant ressemblant à un disque, resposant sur l'herbe. Mejia a juste le temps d'attraper une pierre et de la lancer au disque, qui commence à s'élever avec un bruit de ronflement énorme. Paz est ramené en vitesse à l'hopital de la ville, où les médecins le trouvent en état de choc. Il a de plus de longues et profondes éraflures sur son côté droit et vers le bas le long de épine dorsale, comme des marques de griffes, aurait dit le médecin. Paz dira aux responsables avoir marché autour d'un bosquet de grandes fleurs, ses traces amorties par l'herbe épaisse. Soudain il serait tombé sur cette petite créature humanoïde et poilue, qui examinait les fleurs. Paz tenta de s'échapper mais, alors qu'il se retournais, la créature l'attaqua, d'abord en le griffant et tirant sa chemise, puis avec un souffle sur la nuque qui assome Paz [4].
     
       * 17 17 h : A Bersaillin (France), 1 ébéniste de Poligny voit 1 objet très brillant sur la route, pense d'abord que c'est une voiture américaine avec ses phares allumés, mais s'aperçoit bientôt que cela provient d'un appareil sombre à environ 80 m de là, la lumière devint plus brillante, le témoin sent une intense vague de chaleur, et crut mourir. Enfin, la lumière s'éloigne.

        * 27 : Le bibendum Michelin offre une remise à tout Martien intéressé par un livre sur les soucoupes.
       
    * L'entraîneur d'une équipe de base-ball junior filme près des Grandes Chutes (Great Falls) dans le Minnesota 2 objets striant le ciel près de la base de l'armée de l'air. La version officielle est qu'il s'agit d'une escadrille de F-100 de retour vers leur base, mais la photo satellite montre que les objets volent beaucoup trop vite pour que cette interprétation des faits soit acceptable.

        * 29 21 h : A Bru (France), M. Gamba voit un objet ovale rouge, à 50 m de lui. Quand il essaie de s'en approcher, il constata qu'il est comme "paralysé". Dès que cette paralysie disparaît, il court chercher ses frères et reviennent près de l'appareil qui devint blanc puis rouge, s'élève et s'envole vers l'est. Il est resté sur le sol au moins 15 mn. D'étranges traces sont découvertes comme si le sol avait été retourné. Les petits arbres au bord de la rivière sont endommagés, comme s'ils avaient été coupés avec un couteau [5].

    Vague de 1973 - 1974

    La période calme se termina en 1973, quand une prolifération d'observations attira de nouveau l'attention sur ce problème et les cas de rencontres trouvèrent leur place à la première page des journaux à sensation. En octobre 73, commence la dernière grande vague d'OVNIS aux Etats-Unis. En 1974, c'est la France qui est à son tour envahie d'observations.

    La vague de 1973-1974 ressembla aux grandes vagues précédentes bien qu'à la mi-1974 les enquêteurs n'aient pu consacrer suffisamment de temps aux signalements pour éliminer les mauvaises interprétations, les farces, etc. Les rapports se classèrent dans une vaste gamme de catégories d'observation. Parmi celles-ci il y eut des observations éloignées et en altitude, des observations au sol, des incidents de poursuite de voitures, des observations causant des effets ou des interférences électriques et mécaniques des observations affectant des animaux, des observations affectant physiquement des personnes, des observations causant des troubles psychologiques et mentaux sur les gens, des atterrissages avec traces au sol et des cas avec occupants [Jacobs, op. cit., p. 265].

    Si la crédibilité du témoin doit être prise en compte, un des signalements les plus valables fut certainement celui du gouverneur de l'Ohio John Gilligan et de sa femme. Ils racontèrent qu'étant en voiture près de Ann Arbor, dans le Michigan, la nuit du 15 octobre 1973, ils regardèrent pendant environ une 30 mn un objet de forme verticale et de couleur ambrée. Gilligan déclara qu'il ne savait pas ce que c'était, mais qu'il était certain que ce n'était ni un oiseau, ni un avion. (116).

    Un autre incident se produisit dans l'Ohio, seulement trois jours après le rapport de Gilligan. Le 18 octobre 1973, près de Mansfield, Ohio les quatre hommes d'équipage d'un hélicoptère de l'Armée eurent leur attention attirée par une lumière rouge brillante qui semblait faire route avec eux. Rapidement, l'objet s'approcha si près de l'hélicoptère que l'équipage eut peur d'une collision. Le Commandant de bord décida de piquer pour éviter l'objet et, à l'altitude de 1 700 pieds, descendit à une inclinaison de 20° avec une vitesse de 2 000 pieds par minute. La lumière rouge les accompagna et soudainement l'hélicoptère fut illuminé par une lumière verte. Après quelques secondes, l'OVNI obliqua et disparut. Quand le commandant de bord vérifia ses instruments, il trouva que, au lieu de descendre, l'appareil était monté à 3 500 pieds et que leur vitesse ascensionnelle était de 1 000 pieds par minute. Leur équipement radio ne fonctionnait pas.

    Mais il y eut encore de nombreux cas, et pour la première partie de cette grande vague, il n'y eut aucun organisme officiel pour effectuer des investigations sur les incidents. Le public laissa libre cours à son imagination sur ce qui avait pu arriver. David Jacobs résume cette période de la manière suivante :

    Les scientifiques, la presse, le public et même l'Air Force semblaient moins ancrés dans leurs convictions et plus désireux de réserver leur jugement sur le phénomène. La vague d'observations 1973-1974 ne comportait pas l'émotionalité et la rancœur qui avaient caractérisé les points de vue opposée dans les vagues des années 1950 et 1960. En général, la société semblait plus ouverte que jamais envers la théorie selon laquelle le phénomène OVNI pouvait être reconnu officiellement, sans préjuger de l'origine de ces objets. Les sordides batailles des années précédentes s'étaient terminées et seul le phénomène restait. Malgré tout, toutes les cicatrices de la bataille n'avaient pas disparu et la gamme d'opinions sur les OVNI était toujours aussi large.


    L'ovni photographié lors d'un accident au Japon

    Février

    Vers 23:00 Au "Gué du Roux" 1. près de Soullans (bourg du marais breton vendéen situé à 6 km au sud de Challans), M. et Mme Renaudineau qui circulent en voiture avec leur enfant de quelques mois. En arrêtant au stop ils s'aperçoivent de la présence d'un étrange phénomène situé dans le pré qui leur fait face : un demi-cercle lumineux "posé" dans le pré composé de petites lumières rondes, rouges non-clignotantes, placées les unes près des autres. Les lumières sont concentrées, non-éblouissantes et n'éclairent pas la surface du pré. A l'intérieur même du demi-cercle, la nuit était aussi dense qu'autour. Le témoin braque ses phares sur l'apparition. Aucune réaction. Son épouse prend peur et supplie son mari de partir, ce qu'il fait. Il n'y aura pas de traces relevées, le pré étant alors destiné à des bovidés, s'il en exista elles furent très rapidement piétinées [1].

    Mars

    01 Un groupe de environ 12 personnes observe pendant 2 h 40 objets circulaires brillamment éclairés au-dessus de Saylor's Lake (Pennsylvanie).

    Début du mois Près de Piennes (Meurthe-et-Moselle) la nuit 60 t de ferraille, composées de rails de chemins de fer, et 7 aiguillages disparaissent d'un chantier.

    L'UFO Investigator du NICAP titre "1972 confirme un cycle de 5 ans" 2 [2].
    Une caravelle est prête à atterir sur l'aéroport de Madère quand les passagers qui l'attendent la voient soudainement virer dans le ciel, tandis que le pilote établissait son dernier contact avec la tour de contrôle. Puis, plus rien. 2 remorqueurs envoyés sur les lieux — pourtant bien établis — ne trouveront aucune trace.

    Observation du 7 mars en Caroline du Sud Observation du 7 mars en Caroline du Sud

    07 En Caroline du Sud (USA), observation (ci-contre).

     09 vers 14:30 A Saint-Jean-de-Bournay (France) , 2 témoins voient pendant 15 mn 1 boule de feu terriblement éblouissante, détournant le le regard à plusieurs reprises. Sur les lieux de l'observation le sol est littéralement carbonisé [3].

    Avril

     05 Lancement de Pionner 11 à destination de Jupiter puis de Saturne.
     Disparition en Haute-Loire d'une grue de plusieurs tonnes, 8 m de haut et équipée d'une flèche de 3 m.

    Mai

    14 Mise en orbite de la station américaine Skylab.
     A Houston (Texas), observation de Judy Doraty.

    22 03:00 A la sortie de Catanduva (Saõ Paulo, Bresil), rencontre de Onilson Papero.

    Un vendredi 19:00 Mike Shea roule au volant de sa voiture quand soudain, un rayon de lumière éclaire une grange située à 50 m environ de la route. Silencieux et cerclé de lumières clignotantes, un ovni de grande taille apparaît. L'angoisse commence pour le témoin une fois que le rayon s'éteint car il croit sentir quelque chose approcher derrière lui. Tandis que l'ovni le survole, il ressent une secousse électrique le long de la colonne vertébrale. Il atteint finalement Olney, sa destination, mais découvre avec stupéfaction qu'il a mis 2 h de plus que prévu. Après une dizaine d'années parsemées de cauchemars et de malaises diffus, il décidera de faire appel à Budd Hopkins, le célèbre spécialiste des affaires d'enlèvements. Des séances de régression hypnotique lui font relater un l'enlèvement dont il aurait été victime après avoir été survolé par l'ovni. Il raconte avoir soudain aperçu sur le bord de la route 4 entités étranges : 3 de grande taille (environ 1,80 m) et une plus petite. Elles ressemblaient à de grands insectes allongés, comme enveloppées dans une cuirasse de plastique sombre, et se tenaient dressées sur leurs pattes arrière plutôt arquées. Leurs 2 paires de pattes antérieures leur servaient à saisir. Leur tête était arrondie et leurs yeux globuleux. Il aurait été emmené à l'intérieur de l'ovni où il aurait subi différents examens plus ou moins traumatisants.

    Juin

    Sam 09 En Espagne, A la tombée du jour un ovni a été vu hier à la verticale de Lugo. It was parked et émanait une grande luminosité, de tonalité rougeâtre [4].

    Dim 10 En Espagne, le matin de dimanche le gens étaient nombreux à observer dans la région de Cebaña un objet circulaire brillant, totalement immobile. Les appels au local transmitter, ainsi qu'aux autres centres furent nombreux, de la part de voisins inquiets de la présence de cet objet volant. A midi il disparût pour se retrouver plus tard dans la région de Ventoso. L'objet était circulaire, avec 2 aires et émanait une lumière puissante. Il fut remarqué à sa base comme des pattes. Tout l'appareil était couvert d'une espèce de voile bleuâtre. Diverses conjectures ont eu lieu sur la présence de cet objet volant aux caractéristiques semblables qui était situé au-dessus de la ville de Lugo l'après-midi de samedi [5].

    Lun 11 En Espagne, les observations des jours précédents sont expliquées par un ballon de polyethylène transparent, de forme inhabituelle, d'un diamètre approximatif de 40 m, et d'une longueur de 120 m [6].

    Septembre


    L'ovni photographié à Tokyo le 19.

    9 04:00 : A Atlanta (Georgie), alors qu'un filment une interview tôt le matin (4 h 00) avec 2 patrouilleur d'état qui avaient observé un ovni la nuit précédente, les patrouilleurs et les 3 membres de l'équipe des actualités de Canal 5 (CBS) remarquèrent 2 lumières brillantes inhabituelles dans le ciel à l'est [2].
    18 : Jimmy Carter dépose au NICAP son témoignage d'observation d'un ovni en octobre 1969.

    19 : A Tokyo (Japon) un ovni évoluant près d'un relais de communication de 333 m de haut est photographié (ci-dessus).

    octobre

    Dans le numéro d'octobre de Pursuit, Hubert Malthaner, après une longue enquête sur le cube métallique découvert en 1885, indique que le fameux "cube" n'a en fait jamais disparu du musée de Salzbourg (comme on l'a cru en 1910), puisqu'il s'était en réalité toujours trouvé dans le musée régional de Vöcklabrück (Autriche). Il appuie ses dires d'une photographie du cube, montrant que celui-ci est loin d'être aussi articificiel d'apparence qu'on l'avait proclamé. Il indique enfin qu'une analyse faite en 1986 (1886 ?) au musée d'Histoire naturelle de Vienne avait établi que l'objet était simplement une masse de fonte. Enfin, il semble aussi que le cube n'a pas été retrouvé dans une mine mais par un ouvrier d'une fonderie qui cassait des blocs de charbon [1].

    07 Le policier du Mississippi Charles Deck poursuit un ovni avec sa voiture.

    11

    19:00 Observation de Noël Jean et de son beau-frère sur la plage de Carteret (Normandie).
              o Larry Booth signale avoir vu un ovni à Pascagoula (Mississippi).
              o Le soir, de nombreux télespectateurs de la région de Pascagoula téléphonent pour signaler des interférences sur leur poste de télévision.
              o 21:00 A Pascagoula (Mississipi), enlèvement de Charles Hickson et Calvin Parker.
              o A 700 km de là, à Hartwell (Georgie), un ancien pasteur méthodiste roule en voiture sur une nationale lorsqu'il voit soudain un ovni atterrir en face de lui. Il aperçoit des occupants, habillés de gris argent.
              o
                Le cliché pris par le shérif de Falkville Le cliché pris par le shérif de Falkville
               
    A Falkville (Alabama), une femme téléphone au chef de la police locale pour lui signaler qu'un engin spatial vient d'atterrir dans un champ, près de chez elle. Celui-ci se rend rapidement sur les lieux mais ne voit rien à l'endroit indiqué. Par contre, dans un chemin latéral, il rencontre une créature habillée de gris argent. Il prend 4 photos au Polaroïd. Les clichés montrent une créature qui semble être habillée de papier aluminium. La créature s'enfuit à toute allure.

    Le 12 octobre 1973, 2 pêcheurs, Charles Hickson et Calvin Parker, sont enlevés par un OVNI et ses occupants à Pascagoula (Mississipi) alors qu'ils étaient en train de pêcher sur le cours d'eau dit Pascagoula river. Vers 21h, Hickson voit un engin bleu-gris en forme d'oeuf avec 3 créatures de 1m50 qui s'approchent et les enlèvent. Hickson dit se retrouver alors dans une pièce éclairée fortement, qu'il ne pouvait plus bouger ; Parker fut emmené dans une pièce voisine. Ils furent ramenés au bout de 20 mn. Ils ont pu fournir de nombreux renseignements qui paraissent fiables et ont dessiné l'engin dans lequel ils sont montés.

    15 19:30 A Connersville (Indiana), 5 hommes de la D & M Dishwashing Manufacturing Co. voient 1 objet rond au-dessus de la zone d'essais AVCO. Ils courent à l'installation pour le dire aux autres et un total de 45 le regardent. L'objet descend dans les arbres et s'élève à nouveau pour s'envoler au loin vers le nord-est. L'objet avait des lumières jaunes et bleues se reflétant sur l'argent [2].

    16 Le général George S. Brown relate un incident du début de l'été 1968 à une conférence de presse en Illinois.

    Le 17 octobre 1973, le chef de la police de Falkville, en Alabama, Jeff Greenhaw, est appelé pour un atterrissage d'OVNIS ; il se rend sur les lieux vers 22 h, mais ne voit aucune trace de l'engin. Par contre, il aperçoit une créature avec une antenne sur la tête enveloppé dans du papier aluminium. Jeff Greenway prend alors 4 photos avec son polaroïd ; la créature s'enfuit ; il la poursuit en vain.

    Le 18 octobre 1973, à Mansfield dans l'Ohio, le militaire Cap Lawrence Coyne et son équipage voit une lumière rouge, une sorte d'objet en forme de cigare, suivre leur hélicoptère ; le pilote doit l'éviter en descendant vers le sol mais l'objet illumine l'appareil d'une lumière verte. Pendant tout ce laps de temps, la radio de l'hélicoptère reste bloqué. L'OVNI s'éloigne et le commandant se rend compte que l'hélico a inexplicablement monté de 700 m.

    19 20:40 G. D. et son amie montent à moto au lieu dit Le Malmont au Nord de Draguignan (Var). Arrivés au sommet, ils aperçoivent une lueur orange dans le ciel qui avance lentement. La jeune fille prend peur et le couple redescend en ville. Le jeune homme rencontre un ami qui s'intéresse au phénomène ovni. Il lui en parle et un petit groupe de 4 passionnés se rend sur les lieux à bord de deux voitures. Arrivés au sommet, ils constatent une lueur blanche dans la végétation à 100 m d'eux puis que la table d'orientation surchauffe. Des bruits de branches cassées les attirent et ils voient une lueur rouge s'approcher. Elle provient d'une grande silhouette rougeâtre qui descend le chemin. Un sifflement modulé se fait entendre. Une des voitures est alors secouée violemment. C'est la panique. Tous se ruent dans les véhicules et démarrent, ils aperçoivent alors 3 grandes silhouettes casquées avant de redescendre le chemin en trombe. Ils reverront des jambes rouges traverser la route avant d'atteindre la ville en contrebas [3] [4] [5].

     21 Les président et vice-président de la Société Astronomique de Long Island voient comme une boule rouge et à une extrêmité de l'objet 3 lumières clignotantes, 1 lumière blanche au centre et verte sur l'extrêmité gauche et rouge sur la droite [6].

    22 21:45 Rencontre de Blackford County.

    25 A Greenburg (Pennsylvanie), Stephen Polaski est l'un des 15 témoins à voir un ovni atterrir dans un champ. Polaski et 2 garçons courent voir et trouvent une créature ressemblant à une sorte de grand machin de 2 m de haut et sentant le caoutchouc brûlé.

    Novembre

    03

    18:45 Observation de Cocoyoc (Mexique).

    19:30 Dans le New Hampshire, le voisin du témoin l'appelle pour regarder à travers son télescope un appareil argenté en forme de soucoupe avec 4 fenêtres rouges luisantes à une extrémité, dont il pense qu'il survole une tour radio à 1 mile de là. Le témoin finit par rentrer chez lui et part se coucher.
             
    Peu après 00:00 le chien du témoin de 19:30 semble agité et il se lève pour le laisser sortir. En allant dans la cuisine, il distingue 1 lumière venant de l'extérieur. Il regarde dehors par la porte et voit que la lumière est une lueur diffuse émanant de 2 créatures habillées d'argent, dotées de grandes oreilles pointues, grand nez, et d'yeux sombres en forme d'oeuf faisant penser à des trous. Leurs bottes sont sans talons, aux extrêmités recourbées vers le haut. Ils ramassent des choses sur le sol et les rassemblent dans un sac. Le témoin part dans sa chambre prévenir sa femme, qui ne veut rien avoir à faire avec ça, prend un pistolet automatique calibre 0,38 et revient à la cuisine, insérant plus de cartouches. Sur l'ordre de son maître, le berger allemand en rage saute à l'attaque. Arrivant sur les intrus, il stoppe sur ses pas et retourne en pleurnichant dans la maison. Les humanoïdes continuent leur collecte. A ce moment le témoin tremble et ne peut plus tenir son arme, encore moins l'utiliser efficacement, mais crie qu'il va tirer si les êtres se rapprochent encore. Dans le même temps, l'homme racontait ce qui se passait à sa femme. Elle ne voulu pas répondre avant d'entendre que les créatures partaient. Elle atteint alors la cuisine, ne voyant que leur lueur disparaître dans les bois.
    00:30 : La police appelée arrive. Aucune trace n'est trouvée sur le sol dur, couvert de pommes de pins

    Vers le 10 vers 02:30 Ann Dolphijn de Uden (Brabant, Pays Bays) se réveille pour se rendre aux toilettes. A travers la fenêtre du salon elle voit dehors 3 petits hommes marcher, semblant faire dans les 80-90 cm de hauteur. L'homme en tête est un peu plus grand que les 2 autres (ou le dernier était un peu plus grand que les 2 devant lui). Ils sont vêtus d'habits blancs semblables à des redingotes de moine, des ceintures serrées entourant leur taille. Ils portent un chapeau à double pointes sur leur tête, les pointes tombant sur leurs épaules. Dans leurs mains ils transportent des instruments et semblent chercher quelque chose sur le chemin qui part de leur maison vers l'école proche. Lorsque le dernier des petits hommes la voit, il est effrayé et dit quelque chose aux 2 autres ; tous les 3 se retournent soudain et s'éloignent par des petits pas rapides, de gros souliers arrondis à leurs pieds. Dolphijn retourne à la chambre et voit distinctement à travers le fenêtre à l'arrière de la maison une boule rouge incandescente, semblant à 35-40 m de distance et d'un diamètre de 2 à 2,5 m1. Son mari se réveille et elle lui parle un moment, regardant un moment l'heure qu'il est, mais ne voyant plus la boule lorsqu'elle se retourne 2 3 [2] [3].

    30

    19:00 2 pilotes et un technicien apercoivent une boule lumineuse totalement inconnue au-dessus de l'aéroport de Turin. Le commandant d'un piper tente de la poursuivre. Il décrit : J'ai vu devant moi un objet qui ressemblait à une sphère d'une luminosité intense et très blanche. Cette lumière diminuait et augmentait : elle ne s'éteignait jamais. Seule son intensité variait. L'objet était un peu plus haut que mon avion et j'ai donc commencé à monter à sa hauteur pour m'en approcher. Tout en grimpant, j'ai eu la nette impression (mes appareils de contrôle le confirmaient) que l'objet montait ou descendait devant moi. Profitant d'un moment où l'objet était en contrebas, je me suis mis en descente, j'ai accéléré pour dépasser les 400 km/h. Mais je n'ai pas réussi à rejoindre l'objet, car il s'est éloigné de plus en plus de mon avion en augmentant sa vitesse par rapport à la mienne. L'engin s'éloignait vers le sud (...) L'ovni a été repréré par les radars de l'aéroport. Plusieurs personnes témoigneront avoir vu, ce soir-là, une très grande lumière au-dessus de la ville de Turin. L'affaire connait un grand retentissement médiatique.

    Décembre

    Vague d'observations en France.

    Dim 02 05:30 Observation de M. G. Jean et de son fils sur la plage de Carteret (Normandie).
    ven 07 Des gens trouvent sur une plage voisine de celle de Carteret un équipement de plongée complet, avec contrôleur de radioactivité, signaux sonores, pantalons et vestes avec des étiquettes en anglais.
    Ven 28 08:15 Dans les bois de Chambarant (France), à 2 km du lac de la Trappe, un chasseur voit 1 énorme cigare survolant les collines à une vitesse vertigineuse et toujours dans le silence le plus total [1].
    31 Jean Liefoogue voit un cigare de 30 m de haut sur 5 m de large se poser au bord de la Nationale 347 qui longe l'aérodrome de Lens (Pas-de-Calais). Dans un bruit, l'objet bascule et disparaît en quelques secondes [2].

    Janvier 1974

    Le 07 janvier 1974, à Saint-Vallier-de-Thiez, en pleine nuit, un amateur astronaume a pris une photo de 6 objets aériens oranges en mouvement. Mais en fait, on pense qu'il s'agirait d'un jeu de lumières provenant des phares de véhicules militaires en manoeuvre.

    Le 24 février 1974, à Damazan, en Lot-et-Garonne, Marie-Claire Pavan et son frère Jean-Paul, aperçoivent un objet en forme de cigare, de 3 ou 4 m, qui s'immobilisa au-dessus d'eux.

    Le mercredi 27 février 1974, vers 15h30, Mme Hachelas a observé le même engin que M.Petit. Les gendarmes prévenus, l'ont observé à leur tour pendant 20 mn.

    Le 28 février 1974, à Angers, Jean-Bernard Moriceau, sur une route de campagne, voit son véhicule s'immobiliser sans raison apparente. Il descend et aperçoit à 500 m, un immense objet d'une couleur insoutenable, ayant la forme d'une moitié de ballon de rugby et équipé de lucarnes. L'engin survola la zone industrielle d'Ecouflant pendant 1/2 heure puis disparut. La voiture redémarra alors normalement.

    Le 20 avril 1974, à Charleroi en Belgique, une dizaine de personnes entendent un son modulé parfois insoutenable pendant une heure et voient une lumière ou un objet en forme de disque. Ils ressentiront des maux de tête, des fourmillements, auront des pannes de téléviseur, et il y aura un effet sur la végétation.

    Le 26 septembre 1975, à Assevent près de Maubeuge dans le Nord, une dizaine de témoins ont vu un engin de 250 à 300m, tourner lentement en bordure d'un champ ; Tous les automobilistes qui se trouvaient à 500 m de là virent leur véhicule caler, leurs phares s'éteindrent, et leur radio devenir muettes. Ils virent tous un cône se détacher de la coupole centrale de l'OVNI, prendre de l'altitude, puis se poser à nouveau. Aucune trace n'a été relevé sur le lieu de l'atterrissage.

    Le 05 novembre 1975, à Heber en Arizona (USA), Travis Walton et 7 jeunes bûcherons observent un objet planant sur la route. Travis s'approche mais est plaqué au sol par un rayon émanant de l'apareil ; ses compagnons s'enfuient puis reviennent peu de temps après et constatent que Walton avait disparu ainsi que l'OVNI. On le rechercha pendant 2 jours ; en vain. Le 11 novembre, soit 6 jours plus tard, Walton réapparut à 20 km de là ; il raconta avoir été enlevé et décrivit sous hypnose ses 3 ravisseurs qui ressemblaient à des foetus de 1,50m à la tête chauve. Les 5 jeunes témoins sur 6 passèrent avec succès au détecteur de mensonge ainsi que Walton.

    Vague de 1989 - 1990

    La dernière grande vague est celle qui s'est déroulée en Belgique et qui a débuté en novembre 1989.

    Tout a commencé le 29 novembre 1989, quand vers 17h20, deux gendarmes Hubert Von Montigny et Heinrich Nicoll, qui roulaient sur la nationale 68, près d'Eupen, aperçoivent au-dessus d'une prairie, immobile à 100m d'altitude, une grande plateforme avec 3 énormes phares. L'OVNI forme un triangle isocèle et est silencieux. Au centre, une lumière rouge clignote. Puis, soudain, l'engin qui se déplace à 50 km/h pivote brusquement dans la direction opposée. L'OVNI sera vu dans la région par 125 personnes dont tous les témoignages seront concordants, notamment sur la forme triangulaire, sur l'absence de bruit, sur sa lenteur, sur sa basse altitude et sur ses phares. Les deux gendarmes suivent sa trace jusqu'au lac de la Gileppe où l'engin s'immobilise en émettant deux faisceaux lumineux rouges dans des directions opposées. Ils aperçoivent alors un autre engin au-dessus du lac qui s'éloigne. Le premier objet s'envole alors vers la ville de Spa. Leur observation aura duré plus de 2 heures. 3 autres patrouilles de gendarmes dispersées sur 800 km² observent le même objet entre Liège et les frontières allemandes et hollandaises. Cet objet triangulaire sera aperçu par des millers de témoins et cela pendant 4 ans. La vague d'OVNIS se déplacera dans toute la Belgique, avec d'abord près de la frontière allemande, puis dans le Brabant wallon en mars et avril 1990, et reprendra en 1991 avec un pic d'observations le 12 mars 1991 avec plus de 200 apparitions dans toute la Belgique.

    L'armée belge s'intéressera au phénomène et lancera à trois reprises des avions F-16 à la poursuite des objets, les 5 et 16 décembre 1989 et le 30 mars 1990 sans résultat. Une opération de grand envergure sera menée par le Colonel De Brower de l'armée belge, du 14 au 17 avril 1990, mais toujours sans contact. Mais le 22 juin 1990, le colonel De Brower explique dans une conférence de presse que deux chasseurs F-16 ont intercepté dans la nuit du 30 mars 1990 sur leur radar une cible verouillée. L'enregistrement du radar montrera que l'engin qui volait à 280 km/h, passera de 3000m à 1700m d'altitude à 1800 km/h en deux secondes, ce qui fait une accélération de 40g (mortelle pour l'homme), puis plongera vers le sol et échappera ainsi aux F-16. Le scénario se reproduira 2 fois, et sera aperçu par des dizaines de témoins au sol dont 20 gendarmes. Mais ce que personne n'entendra, c'est le "bang'" qu'aurait du déclencher le franchissement du mur du son par l'OVNI. Les photos des radars des F-16 feront le tour du monde.

    Des photos et des films de caméscopes seront pris par des dizaines de personnes mais les images prises par le caméscope de M.Alfarano dans la nuit du 30 au 31 mars 1989 et qui seront analysées révéleront la preuve de l'existence d'un objet inconnu.

    http://jesse.marcel.free.fr/vaguesdepuis47.htm
    http://www.rr0.org/data/Vagues.html

    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://benzemas.zeblog.com/trackback.php?e_id=393146
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :