Publications d'archives ovnis dans le monde (suite et fin)
Page d'accueil | Ovni discussions | Rechercher | Actualité ovni | Vidéo ovni | Observations ovni témoignages | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Mai 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 

Editorial

Ovni: Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme, les éléments historiques les plus solides sur le phénomène Ovni et ses grandes implications.














Facebook

Le blog change d'adresse: http://ovni-ufologie.over-blog.org/

liens utiles

Recherche

Compteurs

  • 12959755 visites depuis le 26/12/05
  • 334 billets
  • Pages

    Liens

  • Ufologie.net
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • Ovni investigation
  • dorejc.free.fr
  • anakinovni.ifrance.com
  • adelmon.free.fr
  • Centro Ricerche Leonardo da Vinci (italien
  • ufoinfo
  • Gruppo Accademico Ufologico
  • Le GEIPAN
  • ovni
  • ovni.zeblog.com
  • http://
  • ZeBlog
  • Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Fils RSS

    Publications d'archives ovnis dans le monde (suite et fin)

    Recommander ce site :: ::::Par ovni :: 03/01/2009 à 19:17 :: Général


    LES SEPT DECLARATIONS OFFICIELLES:

     

    Tandis que les agences de l'Argentine ont joué un rôle dans un certain nombre d'incidents OVNIS, dont certains d'entre eux ont des caractéristiques exceptionnelles, telles que le cas de D'Annunzio à Coronel Dorrego (1971); le cas d'Orán en Salta (1978) ou le cas de Bosque Alegre à Mar del Plata (1985), seulement sept communiqués officiels existent jusqu'ici dans lesquels les incursions des objets inconnus sont implicitement reconnus. Ceux-ci sont:

     

    * 1962 : A 19:20 le 22 Mai, une escadrille de chasseurs dans le voisinage de la base navale de Bahía Blanca Comandante Espora, rapporte la présence d'OVNIS le long de sa route de vol. L'interception a durée 35 minutes. Les témoins oculaires directs de cet incident étaient le lieutenant Rodolfo César Galdós et son élève, Roberto Wilkinson. Le rapport numéro 02779 fut la première reconnaissance officielle par un gouvernement argentin.


    * 1965 : Entre les mois de Juin et Juillet, une succession d'incidents OVNIS se produisent dans les régions antarctique, certains d'entre eux produisant des perturbations électromagnétiques, et furent observées par des personnels provenant des bases britanniques, Chiliennes et Argentine. Un phénomène le 3 juillet à la station navale d'île de Decepcion provoque la deuxième reconnaissance officielle.


    * 1973 : Le 2 Novembre, six membres de la base aéronavale de Comandante Espora, près de Bahía Blanca, sont témoin des manoeuvres d'un OVNI, produisant immédiatement la troisième officielle reconnaissance.
    * 1978 : Dans la soirée du 4 Février, au barrage de La Florida à San Luis, six personnes rapportent la présence d'un OVNI et la descente d'un occupant de l'OVNI, qui laisse des marques au sol. Le commissariat de police de San Luis, par son chef, le Lietenant Colonel Raul Benjamín López, publie un document qui constitue la quatrième reconnaissance officielle.
    * 1978 : Vers minuit le 12 Juillet, une observation d'un OVNI à basse altitude cause un choc dans la région d'Estación Ramblón, située entre les limites de San Juan et Mendoza. Il a été rapporté par des officiers de police, parmi beaucoup d'autres témoins. Le chef de la police de San Juan, le Colonel Guillermo Voguel, rédige la cinquième reconnaissance officielle.
    * 1982 : Dans la soirée du 13 Août un OVNI cause des perturbations dans la ville de Londres, Catamarca, et son survol de la région produit des souffles de vent puissants et une conflagration. La patrouille de police certifie à la présence de l'intrus. La police provinciale émet la sixième reconnaissance officielle.
    * 1986 : L'apparition d'un OVNI nocturne puis la découverte subséquente d'une marque colossale sur la colline de EL Pajarillo, Córdoba, le 9 janvier, incitent les autorités municipales de cette ville à publier la septième et dernière reconnaissance officielle à ce jour.


    EPILOGUE :

     

    Il vaut la peine de noter que presque tous ces communiqués ont eu lieu alors que des gouvernements militaires étaient au pouvoir. Les chercheurs s'attendent toujours à un communiqué militaire officiel, mais qui serait publié par le gouvernement démocratiquement élu actuel. Quelles pressions existent? Que reste-t-il de dissimulé? A parler vrai, personne en Argentine ne s'attend à une identification officielle des "extraterrestres", seulement des phénomènes OVNI. Même le questionnaire de 1960 est plus clair que jamais, puisque son premier paragraphe lit: "on définit comme OVNI n'importe quel objet en vol dont le fonctionnement et les qualités aérodynamiques ou les dispositifs peu communs ne correspondent pas à des objets volants connus comme des avions, ou des phénomènes atmosphériques."

     

    Une simple "soucoupe" servira comme exemple: dans le cas récent et spectaculaire de Bariloche, le directeur de l'aéroport en question, le principal Jorge Oviedo, a été officiellement réprimandé pour avoir fourni des informations aux médias!


    http://ufologie.net/htm/offiargf.htm

     

     

    Une vieille info, mais je l'a mets ici en mémoire.


    Londres n'exclut pas les formes de vie extra-terrestres 06/02/2005

     

    LONDRES (AFP) - Le ministère britannique de la Défense (MoD) a "l'esprit totalement ouvert" quant à l'hypothèse de formes de vie extra-terrestres, selon une lettre interne dont le contenu a été révélé jeudi par le Financial Times.

     

    Grâce à la nouvelle loi sur la liberté de l'information (Freedom of information Act), le journal est parvenu à se procurer cette lettre à usage interne jusqu'alors confidentielle.

    Le document prouve que le ministère enregistre attentivement les témoignages [...]


    http://www.lefigaro.fr


    Article original, source et auteur
    http://www.lefigaro.fr/perm/afp/ins/050203151438.zn889vvy.html

     

    L'état Australien ouvre 170 dossiers de cas d'ovnis

     

    L'article ci-dessous est paru dans le quotidien Northern Territory News, Australie, juillet 22, 2005


    L'Australie libère des documents secrets sur les OVNIS

     

    Des documents secrets rendus accessibles par le gouvernement des Territoires du Nord indiquent une masse d'observations d'OVNIS dans l'extrémité supérieure du pays, bon nombre d'entre eux non expliqués.

    Les documents, rendus accessibles après avoir été 30 ans sous clef, détaillent une liste d'incidents OVNI à travers le Territoire di Nord par un éventail d'obsevateurs, comprenant des équipages de la RAAF [l'Armée de l'Air Australienne] et des météorologues.

     

    Les dossiers étaient secrets et sont seulement été rendu accessibles par les Archives Nationales à Darwin seulement au bout de 20 ans. Une observation par l'équipage d'un avion Hercules de la RAAF Hercule à Darwin en 1968 est également apparue sur le radar bien qu'aucun avion humain n'ait été identifié dans le secteur à ce moment.

     

    L'équipage a décrit une série de lumières qui ont croisé leur chemin de décollage de l'aéroport de Darwin, sans fuselage ou structure visible. Le commandement de la RAAF à Sydney, la plus grande ville d'Australie, a indiqué que l'intrus pourrait avoir été un avion étranger. "Le fait que l'observation ait été faite par un équipage aérien de la RAAF et détecté par le radar de l'avion ne laisse que très peu de doute ... (que quelque chose) était dans le secteur," a dit le commandement de la RAAF, "comme cet appareil volant n'a pas été identifié, une violation de l'espace aérien national ne peut pas être écartée."

     

    Un autre des documents secrets, obtenu par l'Association Australienne de Recherches sur les OVNIS [Australian UFO Research Association], décrit l'observation par un prévisionniste du bureau de la météo à Daly Waters, Territoires du Nord, en novembre 1966. Le prévisionniste dépistait un ballon météo avec une théodolite quand il a remarqué un objet volant haut dans le ciel. Il a rapporté avoit aperçu un objet gris-métallique et oblong à altitude élevée. Une vérification auprès du bureau de contrôle de l'aviation à Darwin a indiqué qu'il n'y avait aucun avion dans le secteur alors. Un troisième dossier rapporte l'observation d'un objet en forme de soucoupe par un groupe de femmes à Alice Springs en 1967. Les femmes ont repéré l'OVNI au milieu du ciel et ont dit qu'il était d'une couleur argentée avec une rampe de cuivre autour du centre.

     

    L'archiviste ufologue Dominic McNamara dit qu'il y avait là dedans de nombreuses observations aux Territoires du Nord mais la plupart étaient sans fondement. "Les Territoires du Nord sont un point chaud pour les observations en particulier en raison de son éloignement," dit McNamarat, mais ces cas montrent que les gens voient réellement des objets non identifiés et peuvent les décrire quand ils le valent." Il a dit que cela avait été un travail laborieux que de dépister les dossiers parce qu'un numéro de série devait être donné pour obtenir le moindre dossier. Il a donc cherché les références de dossier suivants dans des dossiers qui en parlaient, rétrécissant par la suite le champ à 170 documents.

    www.ufologie.net

     

     

    FOIA : les documents US déclassifiés sur l'existence des OVNIS

     

    Le Freedom Of Information Act est une loi Américaine entrée en vigueur sous Gerald Ford qui permet à tout le monde d'obtenir copie de documents secrets déclassifiés par les juges fédéraux, à l'exclusion de ceux dont la diffusion mettraient en péril la sécurité nationale. En pratique la loi est mal appliquée, tout le monde n'obtient pas des réponses positives ou identiques à ses requêtes et en de nombreuses occasions des agences du gouvernement US ont nié l'existence de certains documents pour les diffuser quelques mois plus tard. La récolte est toutefois éloquente, vous trouverez ci-dessous quelques exemples significatifs parmi la montagne de documents déclassifiés qui montrent que les OVNIS existent bel et bien et font l'objet de rapports détaillés au sein de l'USAF notamment.


    http://ufologie.net/htm/foiaf.htm


    Le gouvernement japonais confirme l’existence des OVNIs



    Tokyo - Oui, les OVNIs existent, a dit le premier porte-parole du gouvernement japonais mardi.

    Le commentaire du premier porte-parole Nobutaka Machimura a fait rire les journalistes lors d’un briefing sur la politique du gouvernement.

    Plus tôt, le conseil des ministres, répondant à une question d’un législateur de l’opposition, a publié une déclaration disant qu’il ne pouvait pas confirmer tous les cas d’objets volants non identifiés.

    “C’est une question qui intéresse la nation — c’est une question de défense et une opération de vérification doit avoir lieu,” a dit à Reuters Ryuji Yamane, un législateur du Parti Démocrate principal de l’opposition qui a soumis cette question au conseil des ministres.

    “Mais le gouvernement n’essaye même pas de recueillir des informations nécessaires à la vérification.”

    Machimura, interrogé sur le point de vue du gouvernement sur les OVNIs lors d’une conférence de presse régulière, a déclaré aux journalistes que le gouvernement ne peut offrir de réponse stéréotypée.

    “Personnellement, je pense certainement qu’ils existent“, a-t-il dit, d’un air apparemment facétieux.

    Mais le premier ministre a adhéré à la position officielle.

    “J’ai encore à confirmer (que les OVNIs existent),” a déclaré à des journalistes, plus tard dans la journée, le Premier ministre Yasuo Fukuda.

    article : Yoko Kubota et George Nishiyama, publié par Michael Watson

    source : Reuters (via News of Tomorrow)



    MARDI 18 DÉCEMBRE 2007

    Ryuji Yamane, qui est un membre influent du Parti Démocrate, organe principal de l’opposition au Japon, a soumis la question suivante au très officiel « conseil des Ministres » :

    « ….. est-ce que les ovnis existent, que fait le gouvernement dans ce domaine ? ……»

    Ryuji Yamane estime que c’est une question qui intéresse la population Japonaise, qu’elle soit savoir s’il y a un danger, s’ils existent et quelles sont les mesures prises par la défense Nationale dans ce domaine. Attaquant le gouvernement, il ajoute qu’il n’essaye même pas de recueillir les informations nécessaires à la vérification de l’existence ou non de ce phénomène.

    MARDI 18 DÉCEMBRE 2007

    Nobutaka Machimura, Porte parole du Gouvernement, lors d’un briefing « presse » destiné à commenter ce que fait le gouvernement, relate que le conseil des Ministre a répondu à la question de Ryuji Yamane et qu’il a publié une résolution dans laquelle le conseil déclare ne pas pouvoir confirmer l’existence des ovnis qui proviendraient de l’espace.

    Nobutaka Machimura, s’empresse d’ajouter qu’à titre personnel, « il croyait à l’existence des ovnis » .

    MARDI 18 DÉCEMBRE 2007

    Dans la soirée, le Premier Ministre Japonais, Yasuo Fukuda, intervenait à son tour sur ce problème, et sur le ton de la rigolade, il a déclaré que rien ne confirmait l’existence des OVNIS selon ses informations.

    Évidemment, gros problème, le porte parole contredit la décision prise par le conseil des Ministres. La presse Japonaise, puis mondiale, s’empresse de relater cette prise de position. Scandale au pays des samouraïs ! Même le premier Ministre s’en mêle !

    JEUDI 20 DÉCEMBRE 2007

    Shigeru Ishiba, Ministre de la Défense Japonaise, prend publiquement position et estime que l’existence des ovni est plausible et que l’armée du Japon est en mesure de réagir si des OVNI atterrissaient sur le sol du pays. Il y a par contre un problème constitutionnel, fait remarquer le Ministre de la Défense, car les Force d’Auto Défense (FAD) ne pourraient réagir, conformément à la constitution pacifiste, que si le Japon est menacé d’invasion par un État étranger. Shigeru Ishiba déclare étudier le problème.

    Selon la Rai Novosti, la déclaration officielle mentionne que "les chasseurs de l'armée de l'air sont fréquemment mobilisés afin d'intercepter des objets pouvant présenter un danger dans l'espace aérien du pays". Cependant, "à chaque fois il s'agissait d'oiseaux ou d'objets artificiels. Aucun Ovni provenant de l'espace cosmique n'a été détecté".

    Que de contradictions dans les diverses interventions des hommes politiques Japonais. A l’évidence, ce dossier brûlant aux Usa, en France et dans quelques autres pays, est très mal appréhendé au Japon ! On peut se poser la question a savoir ce qui se passerait vraiment, si un ovni, d’apparence hostile, se manifestait au Japon. Les forces armées, n’y sont pas préparées si on en croit le « cafouillage » Japonais !



    Une vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x3t7zx_ufodefense_blog

    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://benzemas.zeblog.com/trackback.php?e_id=391810
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :