Témoignages historiques: Des ovnis dans les textes anciens (suite et fin)
Page d'accueil | Ovni discussions | Rechercher | Actualité ovni | Vidéo ovni | Observations ovni témoignages | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Février 2020
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829 

Editorial

Ovni: Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme, les éléments historiques les plus solides sur le phénomène Ovni et ses grandes implications.














Facebook

Le blog change d'adresse: http://ovni-ufologie.over-blog.org/

liens utiles

Recherche

Compteurs

  • 15418177 visites depuis le 26/12/05
  • 334 billets
  • Pages

    Liens

  • Ufologie.net
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • Ovni investigation
  • dorejc.free.fr
  • anakinovni.ifrance.com
  • adelmon.free.fr
  • Centro Ricerche Leonardo da Vinci (italien
  • ufoinfo
  • Gruppo Accademico Ufologico
  • Le GEIPAN
  • ovni
  • ovni.zeblog.com
  • http://
  • ZeBlog
  • Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Fils RSS

    Témoignages historiques: Des ovnis dans les textes anciens (suite et fin)

    Recommander ce site :: ::::Par ovni :: 07/12/2008 à 23:28 :: Général

    Bloomington ( Indiana ) - USA ( 7 septembre 1877 )
    Une lumière clignotant régulièrement avec un intervalle de 4 secondes survole la ville.

    Denison ( Texas ) - USA ( 22 janvier 1878 )
    Le « Daily News de Denison du 25 janvier, donnait ce compte rendu : M. John Martin, fermier qui habite à quelque six miles dans le sud de notre ville nous a raconté l'étrange histoire que voici : Mardi matin, tandis qu'il chassait, son attention fut attirée par un objet sombre assez élevé dans le ciel vers le sud. La forme particulière de cet objet et la vitesse avec laquelle il approchait le frappèrent et il fit tous ses efforts pour mieux le distinguer. Au moment où il fut aperçu, il avait sensiblement la grosseur d'une orange et continua à grossir. M. Martin se fatigua la vue à force de le regarder et en détourna le regard un instant afin de reposer ses yeux. Lorsqu'il le rechercha de à nouveau, l'objet était presque à la verticale, ses dimensions avaient augmenté considérablement et il paraissait avancer à une vitesse prodigieuse. Quand il passa à la verticale, l'objet avait à peu près la dimension d'une grande soucoupe et se trouvait manifestement à très grande altitude. M. Martin pensa qu'il ressemblait à un ballon, autant qu'il put en juger. Il disparut aussi vite qu'il était apparu et ne tarda pas à être perdu de vue. . (Donald KEYHOE : « Les soucoupes volantes existent ». éd. Corrêa Paris 1951, p. 78, 79) Un disque lumineux est aperçu dans le ciel de Denison; un témoin emploie déjà, pour le décrire, le terme de "saucer". Un article du "Daily News", portant la date du lendemain, en fait foi. (Henry DURRANT: "Le livre noir des S.V."- Laffont 1970 - p.64) John Martin était à la chasse au sud de Denison le 22 janvier quand il vit un objet descendre du soleil, à peu près de la grandeur d'un grand plat à dîner.

    Sydney - Australie ( 1878 )
    H. C. Russell astronome, et son confrère G. D. Hirst étaient dans les Montagnes Bleues près de Sydney. Mr Hirst contemplait la lune. Soudain il vit ce que Russell nomme "l'un des faits si remarquables qu'ils doivent être enregistrés sur le moment, même si nulle explication ne peut encore en rendre compte." "Hirst vit qu'une large partie de la lune était recouverte d'une ombre aussi obscure que celle de la Terre durant une éclipse de lune. Il était presque impossible de résister à la conviction que c'était une ombre, même si ce ne pouvait être l'ombre d'un corps connu".

    Golfe persique ( 15 mai 1879 )
    Le capitaine Evans, hydrographe de la marine anglaise, signale que le commandant Pringle, du navire "Vulture" a remarqué par 26°26' de latitude N. sur 53°11' long. E, des ondes lumineuses ou des pulsations aquatiques se déplaçant à grande vitesse. Il souligne que les ondes lumineuses passèrent sous le Vulture. En regardant vers l'est on aurait dit une roue pivotant sur son axe et dont les rayons s'illuminaient, pendant que, vers l'ouest, une roue identique avançait dans le sens opposé. Les ondes de lumière s'étendaient de la surface aux profondeurs marines". Le commandant Pringle pense que les rayons venaient d'une seule roue et que le dédoublement était pure illusion. Il estimait que les objets avaient quarante mètres de large, n étaient espacés de cent cinquante mètres et se déplaçaient à 80 km/h pendant 35 minutes à 21 h 40. Après leur passage, le bateau traversa de larges nappes d'une substance flottante qui ressemblait à "des bancs de frai huileux"

    Knock - Irlande ( 21 août 1879 )
    A 20 h 30 Mary McLoughlin sortit pour rendre visite à une amie. Il pleuvait. En passant devant l'église elle vit plusieurs silhouettes étranges et quelque chose comme un autel avec une lumière blanche, mais ne s'y attardait pas. Au retour, en compagnie de Mrs Beirne, elle vit trois personnes entourées d'une lumière brillante qui se tenaient dans la prairie à fleur d'herbe. Une commission diocésaine enquêta et trouva au moins 14 témoins. Ils avaient vu des lumières sur l'église, un grand globe lumineux ou l'apparition de "saints".

    Sleight's Canyon - USA (avril 1879 )
    Albert Humburg, émigrant allemand, possède une mine à Sleight's Canyon. Il la fait exploiter par les trois frères Ludlum. Henry Ludlum raconta à ses frères avoir entendu pendant le travail, des bruits bizarres derrières les parois de roches des couloirs de la mine. Les frères répondirent que ce n'étaient que des tassements de terrain. Pourtant Henry insista disant que ce qu'il avait entendu ressemblait à des petits cris, des murmures, des sifflements et du bruit métallique. Ses frères se moquèrent de lui. Henry voulut alors obtenir "des preuves" pour convaincre ses frères. La suite est racontée par la fille de Humburg, madame Emma Hymas : "Je n'oublierai jamais ce matin d'avril, il était à peine 4 heures. Il y avait encore un paquet de neige dont la surface était gelée en croûte. Ludlum frappait à notre porte disant que le frère Henry était descendu dans la mine la veille et n'était pas remonté. Ils avaient été à l'entrée de la mine en l'appelant, mais il n'y eut pas de réponse. Mon père quitta la table et son petit déjeuner, mit sa cape rouge et accompagna les Ludlum. Je me souviens justement de cette cape, neuve et de couleur rouge, qu'il ne portait plus quand on le retrouva. Dans la mine il y avait des poches d'air malsain mais les Ludlum y allumaient des torches de feu, sans doute pour les assainir. Arrivé à la mine mon père leur dit qu'il voulait aller au fond, pour voir ce qui se passait. Il se mit donc dans le tonneau que les frères firent descendre avec la poulie. Mon père trouva Henry Ludlum mort. Avec de la corde il arrima le corps au tonneau et donna le signal pour qu'on le remonte. Environ à mi remontée, les Ludlum entendirent un grognement de fauve suivi du bruit de la chute d'un corps. Ils se mirent à appeler de toutes leurs forces, mais mon père ne répondit pas. Le tonneau fut remonté, vide. Alors ils sont partis dare-dare vers Paris (Idaho) appeler du secours. Plusieurs personnes sont arrivées, avec des chevaux et des luges, mais entre-temps c'était l'après-midi et personne ne voulait descendre dans la mine dans l'obscurité. Mais il descendirent au bout d'une corde une sorte de grappin et en faisant attention tant qu'ils le purent ils purent agripper les bleus de travail de mon père et remonter son corps. Bob Spence, un avocat qui était là aussi, crut voir quelques signes de vie encore, mais en ce temps là personne n'avait connaissance de la respiration artificielle. Je me souviens encore clairement comment maman quittait la maison avec mon petit frère de six ans, montant la colline et le mettant dans notre toboggan fait maison, pour aller avertir les Fox, nos voisins, de la mort de mon père. Les hommes près de la mine ont finalement réussi à remonter aussi le corps d'Henry Ludlum. Les deux cadavres furent emmenés à la salle du juge pour une sorte d'enquête." Les mines ne furent plus jamais exploitées après ces mort mystérieuses, dont personne ne sut jamais les causes. La mine de Humburg est encore connue de nos jours sous le nom de "mine du colibri" dans le Canyon Peis à 40 km au sud de Soda Springs dans l'Idaho.

    Denison ( Texas ) - USA ( 25 janvier 1878 )
    Le 25 janvier 1878, le Denison Daily News rapporta les faits sous le titre " Un étrange phénomène " : " Mr John Martin, un fermier vivant à environ 8 km au nord de cette ville, remarqua, alors qu'il chassait, un objet sombre, haut dans le ciel, au nord. La forme singulière et la vitesse avec laquelle l'objet semblait se rapprocher captèrent son attention, et il s'usa les yeux à tenter de découvrir ses caractéristiques. Lorsqu'il le remarqua la première fois, il semblait être de la taille d'une orange, mais sa taille augmenta progressivement. Après l'avoir fixé durant quelque temps, Mr Martin ne vit plus rien en raison de son observation soutenu et détourna son regard afin de reposer ses yeux. Lorsqu'il reprit son observation, l'objet était presque au-dessus de lui et sa taille s'était considérablement accrue ; il semblait traverser les airs à une allure prodigieuse. Lorsqu'il fut juste au-dessus de lui, l'objet était de la taille d'une grande soucoupe et à une grande hauteur ".

    Australie ( 11 juin 1881 )
    Comme les princes Albert Victor et George, fils du prince de Galles (futur Edouard VII) le décrivent dans leur livre The Cruise of The Bacchante, " au cours de la traversée, l'homme de veille leur signala, le 11 juin 1881, vers 4 heures du matin, une étrange lumière dans le ciel, comme celle d'un vaisseau fantôme tout embrasé ". Douze autres membres de l'équipage du Bacchante la virent également.

    Etats-Unis ( 17 novembre 1896 - 6 mai 1897 )
    Une vague d'Ovnis aux USA


    Sources: Christiane Piens: " Les Ovni du passé " ( Marabout 1977 ) - Henry Durant " Le livre noir des S.V. ( Laffont 1970 ) - Michel Bougard: " La chronique des OVNI " ( Delarge 1977 ) - Shi Bo : " La Chine et les extraterrestres " ( éd. Mercure de France 1983 ) - Yves Naud: " Les Ovnis et les E.T. dans l'histoire " ( éd. Famot 1977 ) - Richard D. Nolane: " Autrefois les Extraterrestres - Mythes et réalités " ( Presses de la Cité Poche 1993 ) - Ion Hobana / Julien Weverbergh: " Les OVNI en URSS et dans les pays de l'Est " ( Laffont 1976 ) - Les Soucoupes chez Heidi (cfr Grepi 1997) - (M. Figuet / J.L. Ruchon: " Ovni: le premier dossier complet..." ( éd. Alain Lefeubre1979 ) - Jacques Vallée: " Chroniques des apparitions E.T. " ( Denoel 1972 - coll. J'ai lu ) - Pierre Delval: " Contacts du 4e type " ( De Vecchi 1979 )

    http://secretebase.free.fr/ovni/histoire/historique/historique2.htm


    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://benzemas.zeblog.com/trackback.php?e_id=387719
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :


      2J' />