Astronautes suite
Page d'accueil | Ovni discussions | Rechercher | Actualité ovni | Vidéo ovni | Observations ovni témoignages | Contacter le responsable

Heure et Calendrier

« Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Editorial

Ovni: Ce site sérieux présente avec pédagogie et pragmatisme, les éléments historiques les plus solides sur le phénomène Ovni et ses grandes implications.














Facebook

Le blog change d'adresse: http://ovni-ufologie.over-blog.org/

liens utiles

Recherche

Compteurs

  • 13133122 visites depuis le 26/12/05
  • 334 billets
  • Pages

    Liens

  • Ufologie.net
  • RRO.org
  • Baseovni(temoignages)
  • Forum sur les ovnis
  • Ovni investigation
  • dorejc.free.fr
  • anakinovni.ifrance.com
  • adelmon.free.fr
  • Centro Ricerche Leonardo da Vinci (italien
  • ufoinfo
  • Gruppo Accademico Ufologico
  • Le GEIPAN
  • ovni
  • ovni.zeblog.com
  • http://
  • ZeBlog
  • Partenaires

    Partenaires

    Syndicalisation

    Fils RSS

    Astronautes suite

    Recommander ce site :: ::::Par ovni :: 30/01/2007 à 19:06 :: Général
    Storey Musgrave


    "Statistiquement c'est une certitude il y a des civilisations énormément avancées, des intelligences, des formes de vie là-bas. Je crois qu'ils sont si avancés qu' ils font même des voyages interstellaires. Je crois que c'est possible qu'ils soient même venus ici."



    L'Astronaute Dr. Brian O'leary



    "Nous avons un contact avec des cultures extra-terrestre. "



    JAMES LOVELL ET FRANK BORMAN:

     

    Lovell

    James Arthur Lovell, Jr., dit Jim Lowell (né le 25 mars 1928) est un ancien astronaute de la NASA, connu pour avoir été le commandant de la dramatique mission Apollo 13.

    Biographie 


    Né à Cleveland, Ohio, il étudia à l'Université du Wisconsin, où il rejoint la fraternité Alpha Phi Omega puis l'United States Naval Academy. Il fut mobilisé pendant la Guerre de Corée.


    Il fut sélectionné comme astronaute en 1962 dans le groupe 2 de la NASA.


    Il prit sa retraite de la NASA en 1973 et devint entrepreneur jusqu'en 1991. Il s'est marié en 1952 et a quatre enfants.




    Vols réalisés 


    Lovell fut pilote remplaçant de la mission Gemini 4, puis fit son premier vol sur Gemini 7 en décembre 1965 et prit part au premier rendez-vous spatial avec Gemini 6A. Il était prévu que Lovell fut commandant remplaçant de la mission Gemini 10, mais après le décès d'Elliott See et Charles Bassett, il devint commandant de Gemini 9A, et, en novembre 1966, fit son second vol en tant que commandant sur la mission Gemini 12. Après ces deux missions, il devint le pilote à avoir passé le plus de temps dans l'espace.


    Il prit part à la mission Apollo 8 suite à l'indisponibilité de Michael Collins, en compagnie de Frank Borman et William Anders, la première en orbite lunaire. Il pulvérisa, à cette occasion le record du plus grand éloignement de la Terre, de la durée d'un voyage dans l'espace, et fit partie des premiers hommes à voir directement la face cachée de la Lune.


    Le 11 avril 1970, Lovell décolla avec Apollo 13 en compagnie de Fred Haise et Jack Swigert, devant atterrir sur la Lune avec Haise. Mais un réservoir d'oxygène explosa le 13 avril et la mission fut déroutée. Utilisant les réserves du module lunaire, Lovell et son équipage firent le tour de la Lune (un demi-tour était techniquement impossible) sans effectuer la mission prévue et revinrent saufs le 17 avril. Lovell fut donc un des trois hommes à aller deux fois vers la Lune, mais fut le seul des trois à ne jamais y poser le pied.



    Frank Borman (à droite) pose avec Jim Lovell (à gauche) et Bill Anders (au centre) pour une photo promotionnelle de la mission Apollo 8.

     

    En décembre 1965, les astronautes James Lovell et Frank Bormann ont également vu un OVNI pendant leur deuxième orbite de leur vol record de 14 jours à bord de Gemini. Borman a signalé qu'il a vu un vaisseau spatial non identifié une certaine distance de leur capsule. Les contrôleurs de Gemini, au cap Kennedy lui ont dit qu'il voyait le dernier étage de leur propre lanceur de Titan. Borman a confirmé qu'il pouvait bien voir le dernier étage du lanceur, mais qu'il pouvait également voir quelque chose complètement différent en plus.

    Durant le vol de James Lovell à bord de Gemini 7:


    Lovell: Un "Bogey" à 10 heures vers le haut.
    Capcom: Ici Houston. répétez, 7.
    Lovell: J'ai die que nous avons un "Bogey" à 10 heures vers le haut.
    Capcom: Gemini 7, est-ce que c'est le booster ou est-ce que vous voyez vraiment quelque chose?
    Lovell: Nous voyons vraiment plusieurs ... choses, pour de bon.
    Capcom: ...votre estimation de distance ou de taille?
    Lovell: Nous voyons aussi le booster...


    Borman

     

    LE COMMANDANT EUGENE CERNAN:


    Eugene Cernan était le commandant de la mission Apollo 17. Dans un article du Los Angeles Times en 1973 il aurait déclaré à propos des OVNIS:


    "... On m'a interrogé (à propos des ovnis) et j'ai déclaré publiquement que je pense que les ovnis sont étrangers, qu'ils viennent de quelque civilisation différente."



    Source:

    Article du

     

    James A. Lovell

     

     Lovell naît le 25 Mars 1928 à Cleveland (Ohio). Il obtient un diplôme de bachelor of science de l'Académie Navale américaine en 1952 et est choisi dans le second groupe d'astronautes en 1962. Il est désigne comme doublure de pilote pour Gemini 4, puis pilote pour Gemini 7.

     

    Astronaute des missions Gemini 7 et Apollo 8.

     

    Dans la nuit du 4 au 5 décembre 1965, Frank Borman et Lovell entendent quelque chose frapper le hublot de leur capsule Gemini 7, filant à 28000 km/h à une distance variant entre 160 et 205 km du sol terrestre. A peine remis de leur frayeur, les jeunes astronautes aperçoivent un étrange objet à proximité, entouré de particules fluorescentes. Borman témoignera avoir observé cet "engin fantôme" volant en formation avec la capsule.

    Il est ensuite doublure de pilote de commande pour Gemini 9, pilote de commande pour Gemini 12, et pilote de commande pour Apollo 8.

     

    Le 25 Décembre 1968, alors que Apollo 8 gravite en orbite autour de la surface lunaire à une distance de 112 km, la capsule reste totalement muette durant 6 mn, et ce malgré les appels répétés de la base de Houston. Puis on entend soudain la voix de James Lovell annoncer :

     

    Sachez que le Père Noël existe bien !


    Lovell venait de subir une violente surprise, comme l'indiquèrent les contrôles télémétriques. Son pouls avait atteint 120 pulsations minute, tandis que durant les 93 h précédentes, son rythme cardiaque avait été parfaitement normal. Coincidence troublante, ce silence, dont Apollo 8 venait de faire preuve inexplicablement, peut être expliqué par la présence d'un champ magnétique "extérieur" à la cabine, perturbant les liaisons radio avec le sol.

     

    Il est ensuite doublure de commandant pour Apollo 11, et commandant pour Apollo 13. En May 1971 il devient Directeur Adjoint de la Science et Applications au Johnson Space Center. Il quitte la NASA et la Navy en Mars 1973.

     

    http://www.rr0.org/LovellJamesA.html

     

    R. Walter Cunningham  (1932) 

     

    Cunningham naît le 16 Mars 1932 à Creston .Il obtient une licence et une maîtrise de physique à l'Université de Californie à Los Angeles, puis suit un programme de gestion Avancée à la Harvard Graduate School of Business.

    Colonel des U.S. Marine, il est sélectionné comme astronaute de la mission Apollo 7.

     

    Le 11 Octobre 1968, l'Agence Téléphonique suisse annonce que :

     

    lorsque la capsule Apollo 8 [NDLR: en fait Apollo 7] survolait l'Australie, la cosmonaute Cunningham signala que des corps volants non identifiés passaient à proximité de la capsule spatiale.

     

    Aujourd'hui il est président de Acorn Ventures, Inc. Managing General Partner, et The Genesis Fund à Houston

     (Texas).

    http://www.rr0.org/CunninghamRWalter.html

     

    Edward White (1967)

    Edward Higgins White II (alias Ed White) est un astronaute américain né le 14 novembre 1930 et décédé le 27 janvier 1967.


    Ed white ne réalisa qu'un seul vol le 3 juin 1965, à bord de la capsule Gemini 4, en compagnie de James McDivitt. Il rentra cependant dans l'histoire comme étant le premier américain a réaliser une sortie extravéhiculaire, moins de 3 mois après le soviétique Alexei Leonov. L'histoire retiendra également de lui qu'il fut l'un des trois astronautes d'Apollo 1, qui moururent dans l'incendie de leur capsule lors d'un entraînement au sol.

     

    Sa mémoire fut honorée par l'astronaute David Scott, qui déposa une plaque commémorative sur la lune, ainsi que par l'attribution de son nom à une formation martienne.

     

    Observation

     

    Le 3 Juin 1965, lors de la mission Gemini 4, White est le 1er américain à sortir dans l'espace, durant 36 mn. Dans la nuit du 3 au 4, lors de la 20ème orbite alors qu'ils passent au-dessus des îles Hawaï et alors que White dors, son collègue McDivitt observe un objet à travers le hublot de la capsule, à environ 15 km de la capsule :

     

     il le décrit par radio comme ayant plusieurs longs tentacules (comme des prolongements ou des bras), et a le temps de le photographier avant de le voir disparaître. Quelques minutes plus tard, les deux astronautes cette fois-ci voient 2 objets semblables au-dessus des Caraïbes.

     

    Le 27 janvier 1967, White périt avec ses 2 collègues astronautes dans l'incendie de Apollo 1, à cap Kennedy.

     

    http://rr0.org/personne/w/WhiteEdward/

     

    NEIL ARMSTRONG



    Neil Alden Armstrong, né à Wapakoneta, Ohio, le 5 août 1930, astronaute et pilote d'essai américain, est le premier homme à avoir marché sur la Lune.Neil Armstrong, né dans le Midwest rural, est l'aîné d'une famille de 3 enfants. Il s'intéresse à l'aviation dès son plus jeune âge, d'abord en pratiquant le modélisme, puis en passant son brevet de pilote pendant l'été 1946.À partir de 1950, Armstrong participa à la guerre de Corée comme pilote de l'US Navy, sur l'USS Essex. De retour aux États-Unis, il intégra l'université Purdue et reçut, en 1955, le diplôme de Bachelor of Science en génie aéronautique.


     
    Neil Armstrong à côté du X-15Armstrong devint ensuite pilote d'essai civil sur la base aérienne d'Edwards (Californie) pour le NACA (devenu NASA en 1958).

     

    Il effectua un total de sept vols en North American X-15, atteignant une altitude de 63 km (207 500 pieds) et une vitesse de 6 615 km/h (Mach 5,74) à bord du X-15-1. Il quitta son poste avec plus de 2 450 heures de vol sur plus de 200 appareils différents (dont jets, hélicoptères, planeurs). De 1960 à 1962 il participa également au programme de planeur orbital Dyna Soar.


     Carrière d'astronaute  


     


    Neil Armstrong étudie le plan de vol d'Apollo 11, le 14 juillet 1969En 1962, Armstrong fut sélectionné par la NASA dans son second groupe d'astronautes. En mars 1966, il prit le commandement de la capsule Gemini 8, aux côtés de David Scott pour ce qui allait être le premier amarrage de deux engins spatiaux en orbite. Le véhicule cible était un engin non habité Agena lancé quelques minutes avant la capsule d'Armstrong et Scott. À la suite d'un dysfonctionnement à bord de Gemini, les deux véhicules durent se séparer prématurément pour permettre un retour sur Terre en urgence des deux hommes.Armstrong échappa de peu à la mort, le 6 mai 1968, lors du crash du LLRV (atterrisseur lunaire expérimental) qu'il pilotait. En juillet 1969, Armstrong commanda la mission Apollo 11, qui comprenait également Edwin "Buzz" Aldrin (pilote du module lunaire) et Michael Collins (pilote du module de commande). La mission Apollo 11 quitta le Kennedy Space Center en Floride le 16 juillet 1969 pour se poser en douceur quatre jours plus tard, le 20 Juillet à 20h17 UTC, sur la lune, dans la «mer de la Tranquillité». Un milliard d'être humains suivent l'exploit en temps réel sur leurs écrans de télévision. Du module lunaire Eagle, Neil Armstrong annonce : «Houston, ici la base de la Tranquillité. L'Aigle a atterri».

    Six heures après l'alunissage, au matin du 21 Juillet 1969, Neil Armstrong descend du LEM : à 2 h 56 min 15 s UTC, il est le premier terrien à poser le pied sur la lune.



    NASA - Moon Landing - Ladder Jump

     

    À ce moment, il déclare :


    "C'est un petit pas pour un homme, mais un bond de géant pour l'humanité. "

     

    L'astronaute est rejoint un quart d'heure plus tard par Edwin «Buzz» Aldrin et avec lui plante la bannière étoilée sur la Lune. Dans le ciel, la capsule Apollo poursuit le tour de la Lune avec à son bord le troisième homme de l'équipage, Michaël Collins. Neil Armstrong avait été désigné pour être le premier à marcher sur la Lune car il était un civil et non un militaire comme ses deux compagnons.

     

    Armstrong put fouler le sol lunaire pendant 2 heures 31 minutes, durée pendant laquelle il parcourut environ 250 m. Armstrong et Aldrin déployèrent plusieurs instruments de mesure et procédèrent à la collecte de 22 kg de roches lunaires. Le départ pour la Terre eut lieu le même jour et l'amerrissage dans le Pacifique, le 24 juillet. Peu après, l'Union astronomique internationale baptisa du nom d'Armstrong un petit cratère situé près du site d'alunissage d'Apollo 11, ainsi que l'astéroïde n° 6469.


    Carrière ultérieure




    Neil Armstrong en juillet 2004.Armstrong rejoint l'université de Cincinnati de 1971 à 1979, comme professeur en génie aéronautique. Il fut nommé vice-président de la commission d'enquête sur l'explosion de la navette spatiale Challenger, en 1986. De 1992 à 2002, année de sa retraite, il fut président de la société d'avionique AIL Technologies.


    Credit: Neil Armstrong, Apollo 11 Crew, GRIN, NASA

     


    Selon l'astronaute Neil Armstrong de la NASA :

     

    les extra-terrestres ont une base sur la Lune et il signifièrent sans ambiguité qu'il faudrait rester en dehors de la Lune.

     

    Selon des rapports jusqu'ici non confirmés, Neil Armstrong et Edwin "Buzz" Aldrin auraient vu des OVNIS peu de temps après leur alunissage historique avec Apollo 11 le 21 juillet 1969. On se rappelle avoir entendu un des astronautes se rapporter à une "lumière" dans ou sur un cratère pendant la retransmission télévisée télévision, suivi d'une demande de plus amples informations par le centre de contrôle. Puis on n'a plus rien entendu.
    Selon un ancien de la NASA, Otto Binder, les radio amateurs qui avaient leurs propres postes VHF captaient directement les conversations entre les astronautes et la NASA, et ont entendu l'échange suivant:


    NASA: Qu'est ce qu'il y a la bas?? Mission Control appelle Apollo 11...

    Apollo 11: Ces "trucs" sont immenses, Sir! Enormes! OH BON DIEU! Vous ne le croirez jamais! Je vous le dis il y a d'autres engins spatiaux ici, alignés sur le bord éloigné du cratère! Ils sont sur la Lune en train de nous surveiller!
    Un certain professeur qui souhaiterait rester anonyme, fut engagé dans cette discussion avec Armstrong lors d'un symposium de la NASA:


    Professeur: Qu'est ce qui s'est REELLEMENT passé avec Apollo 11?


    Armstrong: C'était incroyable, bien sur, nous savions que la possibilité n'était pas à exclure, en fait, nous avions été prévenus! Il n'étais alors pas question d'une station spatiale ou d'une base sur la Lune.


    Professeur: Que voulez-vous dire par 'prévenus'?


    Armstrong: Je ne peux pas entrer dans les détails, je peux juste vous dire que leurs vaisseaux sont largement supérieurs aux notres à la fois en taille et technologiquement. Mince, ils étaient immenses! ... et menaçants! Non, il n'est plus question de station spatiale

    .
    Professeur: Mais la NASA réalisa d'autres missions après Apollo 11?


    Armstrong: Bien sur - la NASA s'y était engagée à cette époque, et ne pouvait pas risquer de déclencher une panique sur Terre. Mais ces missions n'étaient que des visites rapides, avec retour rapide sur Terre.


    Selon un certain Dr. Vladimir Azhazha:"Neil Armstrong a relayé le message vers Mission Control, il dit qu'il voyait deux vastes objets mystérieux qui les observaient après avoir atterri près du module lunaire. Mais ce message fut censuré par la NASA et le public ne l'entendit jamais."

    Popovitch, MarinCosmonaute

    Déclarant avoir eu entre les mains un cliché envoyé par la sonde Fobos 2, juste avant sa destruction. On y verrait un vaisseau spatial. Les soviétiques n'ont jamais publié cette photo.

    Schmitt, Harrison

    Géologue, seul scientifique à avoir participé à une mission Apollo, en l'occurence la dernière, Apollo 17.

    En Décembre 1972, alors que Apollo 17 survole la Mer des Crises, la cratère Piccard et que les cratères Taurus-Littrow sont encore plongés dans l'ombre, Schmitt s'écrie soudain :

    Eh ! Je viens de voir un éclair à la surface de la Lune ! C'est droit au nord, du côté de Grimaldi. Un petit point de lumière. Je m'attendais à voir ce genre de choses.

    Maurice Chatelain (NASA)


    Maurice Chatelain

    En 1979 Maurice CHATELAIN, ancien chef des systèmes de communication de la NASA, confirma que AMSTRONG a signalé avoir vu deux OVNI au bord d'un cratère. 


    "La rencontre d'un OVNI est quelque chose de connu à la NASA, mais personne n'en parle, jusqu'a présent.... Tous les vols Apollo et Gemini furent suivi et quelquefois de très près par des véhicules spatiaux d'origine extraterrestre, soucoupes volantes ou OVNI, appelez-les comme vous voulez. Chaque fois ce fut la même chose, les astronautes signalaient leur observation et la base de contrôle ordonnait le silence absolu.
    Je pense que Walter SCHIRRA sur Mercury 8 fut le premier à utiliser le code 'santa claus' (Nom américain donné au père-noël) pour indiquer la présence d'un OVNI près de la capsule. Son annonce ne fut pas remarquée par le public. Ce fut différent quand James LOVELL aux commandes d'Apollo 8, sortait du survol de la face cachée de la lune et annonçait : 'Soyez informés qu'il y a un santa claus.' malgrés que ce jour là était le 'Christmas Day' 1968, beaucoup de personnes voyait un sens caché à cette phrase."


    Sources:

    http://ufologie.net/htm/astronautsf.htm
    http://www.ldi5.com/ovni/declar_ast.php

     

     Rapport NASA SP-12, page 53, 3 Octobre 1962.
     "Scientific study of the Unidentified Flying Objects", (le Rapport Condon), Chap. 6, page 290, "Visual observations made by U.S. astronauts," by Franklin E. Roach, 1968.
     "Astronaut "UFO" Sightings," article de James Oberg dans le Skeptical Inquirer, Volume III, No. 1, 1978.
     Great Mysteries: UFOs de Robert Jackson
    Above Top Secret de Timothy Good

    the UFO Encyclopedia de John Spencer

    Genesis Revisited de Zacharia Setchin

    UFO Sightings by Astronauts . UFO Joe, February 17, 1993

    REFERENCES:

    [1] "Nous ne sommes pas seuls dans l'Espace," mémoires, par Gordon Cooper, Presses du Châtelet, 2000-2002.
    [2] Déclaration de Gordon Cooper, panel de l'ONU, discussions sur les OVNIS et les extraterrestres, New-York 1985; présidé par le secrétaire général Kurt Waldheim.
    "MJ-12 and the Riddle of Hangar 18" par Timothy Green Beckley; 1981; Inner Light Publications P.O. Box 753, New Brunswick, N.J. 08903; voir pages 12 à 14.
    [4] Vidéo, interview de Gordon Cooper.
    Communiqué NASA, décès de Gordon Cooper. * 

     
    Films d'ovnis dans l'espace
     

    Trackbacks

    Pour faire un trackback sur ce billet : http://benzemas.zeblog.com/trackback.php?e_id=140921
    Bookmark and Share :: Contacter l'admin ::Recommander ce site par mail :: Imprimer ::

    Commentaires

    Ajouter un commentaire

    Nom ou pseudo :


    Email (facultatif) :


    Site Web (facultatif) :


    Commentaire :